Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La police tourangelle enquête sur un braquage et sur une agression au couteau

-
Par , France Bleu Touraine

Deux affaires mobilisent les policiers tourangeaux après un weekend agité à Tours. L'agression au couteau d'un consommateur d'une boite de nuit et le braquage d'un bureau de tabac.

Les enquêtes se succèdent pour la police nationale à Tours en ce moment
Les enquêtes se succèdent pour la police nationale à Tours en ce moment © Maxppp - Alexis Sciard

L'enquête sur l'affaire des coups de couteau du Pym's, la boite de nuit tourangelle, avance doucement. L'agression remonte à dimanche matin 6h00 devant la discothèque. Un homme a porté des coups de couteau à un autre avant de s'enfuir. A l'origine, ce serait une banale altercation entre deux consommateurs. La police a déterminé que 6 coups de couteau avaient finalement été portés à la victime, un jeune homme d'une vingtaine d'années. Deux personnes qui avaient été témoins de la scène ont été placées en garde-à-vue dimanche, puis ont été relâchées ce lundi, c'était leur voiture dans laquelle l'agresseur aurait été chercher un couteau. L'agresseur, lui, est toujours activement recherché. Les jours de sa victime ne sont plus en danger, elle bénéficiera d'un arrêt de travail de 15 jours.

L'autre affaire qui mobilise la police tourangelle, c'est le braquage d'un bureau de tabac dans le quartier de Sainte Radegonde à Tours vendredi matin. En une quinzaine de minutes, la police a interpellé deux des braqueurs qui ont été incarcérés. Les deux autres sont toujours recherchés. La police n'a retrouvé ni l'arme utilisée, qui pourrait être factice, ni le butin, insignifiant puisque les malfaiteurs n'ont volé que 200 euros dans la caisse. Un chargeur a malgré tout été retrouvé dans la voiture des deux personnes interpellées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess