Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La population de Wissant confinée de 6h45 à 14h ce mardi pour une opération de déminage

-
Par , France Bleu Nord

Mardi 2 mars, les démineurs vont désamorcer un bloc de défense datant de la Seconde guerre mondiale à Wissant. Les habitants et les vacanciers doivent se calfeutrer dans leurs habitations à partir de 6h45 jusqu'à la fin des opérations, soit environ 14 heures.

Les gendarmes seront placés aux accès du village pour empêcher la  circulation dans les rues.
Les gendarmes seront placés aux accès du village pour empêcher la circulation dans les rues. © Radio France - Emmanuel Bouin

Confinement total ce mardi 2 mars à Wissant, qui n'a rien à voir avec la situation sanitaire. Une opération de déminage a lieu entre 7h et 14h au plus tard pour désamorcer un bloc de défense datant de la Seconde guerre mondiale, un explosif de plus de 50 kilos.  Alors de 6h45 jusqu'à la fin de l'intervention des démineurs, les 896 habitants et les nombreux vacanciers doivent rester chez eux, dans les hôtels ou dans les gîtes. Volets fermés, mais fenêtres ouvertes pour éviter les bris de verre.

La fin des opérations sera signalée au mégaphone

L'opération se déroulera en trois temps : d'abord une reconnaissance des démineurs autour de l'engin, pour voir si d'autres blocs de défenses se trouvent autour. Ensuite, il faudra faire exploser la bloc de béton, avant de désamorcer la charge de TNT à l'intérieur. 

La maire de la ville invite les habitants à ne pas sortir sitôt la première explosion entendue, ce qui retarderait la suite des opérations, mais d'attendre les messages des autorités, qui seront diffusés au mégaphone dans la ville. L'information sera également accessible sur le site de la mairie ou sur la page facebook de la ville.

Si nécessaire, l'opération peut être prolongée à mercredi 3 mars, selon les mêmes modalités, notamment par exemple si les démineurs découvraient d'autres blocs de défense dans les environs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess