Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La préfecture de l'Hérault ordonne la fermeture d'une salle de prière musulmane à Gigean

mercredi 16 mai 2018 à 12:46 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault et France Bleu

Les services de l'Etat ordonnent la fermeture d'une salle de prière musulmane à Gigean en raison de la nature jugée prosélyte des prêches de l'imam.

La préfecture de l'Hérault doit publier ce mercredi l'arrêté de fermeture visant une salle de prière de Gigean
La préfecture de l'Hérault doit publier ce mercredi l'arrêté de fermeture visant une salle de prière de Gigean © Maxppp -

Gigean, France

La préfecture de l'Hérault ordonne la fermeture d'une salle de prière musulmane à Gigean, en vertu de la loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (SILT). L'arrêté doit être officialisé dans les heures qui viennent ce mercredi. 

En cause : les prêches de l'imam, dont la nature a été jugée "répréhensible et contraire aux valeurs républicaines" dit-on dans la commune. Il est question d'appels à la haine et à la discrimination

Ce lieu de prière était fréquenté par une centaine de fidèles, dont beaucoup n'étaient pas des habitants de la commune mais des gens de l'extérieur dont certains connus pour leur radicalisation

Le maire a été prévenu de cette décision imminente le 7 mai dernier. L'association qui gère le lieu, elle aussi informée, a décidé de fermer les portes dès le 9 mai, avant même la publication de l'arrêté préfectoral. La fermeture devrait être prononcée pour une durée de 6 mois

Cette salle de prière avait été perquisitionnée en novembre 2015, dans le cadre de l'état d'urgence, 10 jours après les attentats de Paris.