Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La préfecture de Savoie alerte aux faux courriels à destination des entreprises

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Des entreprises sont démarchées, soit par lettre, soit par courriel, pour de prétendus rappels d'obligations réglementaires sur la prévention du risque électrique. Il ne faut pas répondre à ces sollicitations, avertit la préfecture de Savoie

Le château des Ducs de Savoie, siège de la préfecture de Savoie et du Conseil départemental
Le château des Ducs de Savoie, siège de la préfecture de Savoie et du Conseil départemental © Maxppp - -

Attention aux faux courriels dont les expéditeurs se font passer pour des agents de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi (DIRECCTE), et notamment de l’inspection du travail : plusieurs cas sont signalés dans toute la France dont certains d’entre eux en Auvergne-Rhône-Alpes, et même en Savoie. 

Des entreprises de la région ont été destinataires de plusieurs courriels et relances émis depuis l’adresse «inspection@travail-direccte.fr» ou «direccte75.dgt@sdgt.fr», auxquels peuvent être joints un courrier faisant un rappel «d’obligations réglementaires 2018-Programme de prévention et de sécurité ERT» relatif à l’évaluation des risques et notamment à la prévention du risque électrique en entreprise. Les entreprises ne doivent pas répondre à ces sollicitations. Ces lettres et courriels sont des faux. Les services du ministère du travail ne sont pas à l’origine de ces envois. 

Il s’agit en réalité de pratiques abusives, avec usurpation du nom de la DIRECCTE et recours à des adresses inspirées de celles des Direccte, visant à soustraire des informations aux entreprises et à leur soutirer des sommes d’argent en règlement de demandes de mises en conformité ou d’amendes fictives. 

Les entreprises qui seraient contactées sont invitées à le signaler à l’unité départementale de la DIRECCTE à l’adresse ara-ud73.direction@directe.gouv.fr.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess