Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La préfecture interdit les rassemblements sur certains axes du Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Les rassemblements et les manifestations sont interdits sur certains axes routiers du Gard jusqu'à lundi prochain.

Des gilets jaunes à Nîmes
Des gilets jaunes à Nîmes © Radio France - Julie Munch

Par arrêtés préfectoraux, tout rassemblement ou manifestation est interdit du vendredi 18 janvier 2019 à 12 heures au lundi 21 janvier 2019 à 8 heures sur les axes suivants :

Secteur de Nîmes :

  • Centre routier du Kilomètre Delta
  • Rond point du Kilomètre Delta 
  • Zone commerciale Nîmes-Etoile (délimitée par les axes suivants : N106, D540, chemin de Capouchine, boulevard Salvador Allende) 
  • Péage Nîmes-Ouest de l’Autoroute A9 
  • sur la RN106 au rond-point de la D225 Route de Dions (RN 106 et bretelles d’accès comprises) 

 

Secteur d’Alès :

  • sur la D60/Avenue du Maréchal Juin, au rond-point de la route de Bagnols sur Cèze et au rond-point de l’ancien chemin de Mons 
  • sur la RN106, au rond-point des avenues René Cassin / Olivier de Serres

 

Par conséquent, la « table ronde des rond-points Gilets Jaunes d’Alès » prévue le dimanche 20/01/2019 (déclaration de manifestation transmis en préfecture le 28/12/18) ne pourra se tenir sur le rond point de la RN106.

Pour rappel, organiser une manifestation non déclarée ou participer à une manifestation interdite est passible de sanctions pénales pour les organisateurs (jusqu’à 6 mois de prison et 7500 euros d’amende) et les manifestants (contravention de 38 euros).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu