Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La présidente de l'université Jean-Monnet saisit le procureur de la République après des courriers "injurieux"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La présidente de l’Université Jean-Monnet Saint-Etienne, Michèle Cottier, saisit la justice ce vendredi 18 septembre après avoir reçu deux courriers anonymes "injurieux et orduriers". Une décision qui intervient dans un contexte de tensions autour de la fusion avec trois universités lyonnaises.

La présidente de l’Université Jean Monnet Saint-Etienne Michèle Cottier saisit le Procureur de la République après avoir reçu deux courriers anonymes.
La présidente de l’Université Jean Monnet Saint-Etienne Michèle Cottier saisit le Procureur de la République après avoir reçu deux courriers anonymes. © Maxppp - Claude Essertel

La présidente de l'Université Jean-Monet Saint-Etienne saisit ce vendredi 18 septembre le procureur de la République de Saint-Etienne. La cause : "deux courriers injurieux et orduriers reçus en l'espace de trois jours l'attaquant elle personnellement et son équipe". Et dans une réponse à France Bleu Saint-Etienne Loire, elle espère que cette saisie va "caractériser la gravité de l'acte et montrer que ces actes n'ont pas leur place ni à l'université ni nulle part dans la société". Car Michèle Cottier l'assure : ces lettres anonymes véhiculent des messages "de _haine_, de racisme et de références historiques douteuses". 

Dans un courrier anonyme adressé aux élus du conseil d'administration de l'UJM, Mchèle Cottier y est notamment décrite comme "dictateure", "une personne délétère, qui aime cingler et écraser" ; dans la seconde lettre qui lui est adressée personnellement, elle est qualifiée de "petite scientifique minable". Deux courriers anonymes qui réclament son départ de la présidence et l'abandon du projet de fusion de l'université Saint-Etienne avec trois entités lyonnaises. Le vote sur les statuts de l'Idex doit avoir lieu le 23 octobre prochain. 

Dans un communiqué, elle en appelle "aux responsabilités de chacune et chacun, opposant ou adhérant au projet, afin d’œuvrer à ses côtés pour maintenir la sérénité, seule condition pour que le débat démocratique soit garanti". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess