Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La prison de Saint-Quentin-Fallavier bloquée par les gardiens

-
Par , France Bleu Isère

A l'appel du syndicat majoritaire Ufap-Unsa, une journée de mobilisation était organisée ce mardi 6 mai partout en France. Un mouvement suivi par une quarantaine d'agents du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier. Ils ont empêché les entrées comme les sorties entre 7h et 10h.

Prison de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère
Prison de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère © Maxppp

Surpopulation carcérale, postes de surveillants qui ne sont pas pourvus faute de recrutement ou bien encore la fin de la fouille systématique des détenus en sortie de parloir, autant de raisons à l'origine de la colère et du ras le bol de certains gardiens de prison. Avec à la clé des agressions verbales ou physiques et parfois des prises d'otage.

Pas d'extraction judiciaire ni de parloir

Ce mardi, le syndicat Ufap-Unsa appelait à une journée de mobilisation nationale. A Varces, ce mardi matin, il y avait moins d'une dizaine de surveillants devant l'établissement, selon le syndicat. A Saint-Quentin-Fallavier (121 agents pour 502 détenus pour une capacité réelle de 381 places), une quarantaine d'agents s'est rassemblée devant le centre prénitentiaire bloquant l'accès à la prison entre 7h et 10h. Ainsi, aucune extraction judiciaire n'a pu avoir lieu. Pas non plus de parloir d'avocat.

Au plan national, selon l'Ufap-Unsa, 2.800 personnels en repos ou en service ont participé à cette journée bloquant près d'une centaine de prisons.

Prison Saint-Quentin Fallavier

Contactée, la direction régionale fait savoir qu'elle ne commentait pas les événements actuels et cette journée nationale. Dans un communiqué, le ministère indique cependant que la Garde des Sceaux doit recevoir ce mardi après-midi l'Ufap-Unsa, le syndicat majoritaire. Il y est aussi précisé qu'un plan de sécurisation des établissements de 33 millions d'euros a été dévoilé l'an passé, complété depuis par un plan de lutte contre les violences en détention.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess