Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La Provence n'a pas brûlé cet été

jeudi 6 septembre 2018 à 19:30 Par David Aussillou, France Bleu Provence

Après deux années dramatiques, le sud de la France a été épargné cette année par les feux de forêt. À peine 500 hectares ont brûlé dans l'ensemble de l'arc méditerranéen et la Corse. La cause : une météo pluvieuse et peu venteuse.

800 hectares avaient brûlé en juillet 2017 à Saint Cannat près d'Aix-en-Provence
800 hectares avaient brûlé en juillet 2017 à Saint Cannat près d'Aix-en-Provence © Maxppp -

Provence, France

Cet été, les images de forêts en feu sont venues de très loin : de Grèce et de Suède. La Provence a pu respirer après avoir connu en 2017 et 2016 des incendies dramatiques. En juillet et août dernier, sur l'ensemble de l'arc méditerranéen et la Corse, 500 hectares à peine ont brûlé, nettement moins qu'à Saint-Cannat près d'Aix-en-Provence en juillet 2017 ."À la fin de l'été, on aura péniblement une vingtaine d'hectares touchés, explique Grégory Allione, directeur du service d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône. On a mis en place notre dispositif préventif seulement au mois de juillet alors que l'an dernier, il était en place en juin."

Presque deux fois moins de pluies que pendant l'été 2017

Si le sud de la France n'a pas connu des grands feux de forêt cet été, c'est grâce à la météo de ces derniers mois. "On a eu un printemps très humide, constate Florian Gibier, prévisionniste Météo France à Aix-en-Provence. À la station de Marignane, la normale de pluies estivales est de 65 mm alors que cette année, il a plu 105 mm." Ces pluies ont permis de garder des sols assez humides cet été, même après l'épisode de sécheresse de début août.

Mistral absent 

Autre phénomène météorologique bénéfique pour la Provence : l'absence de fort mistral. Il n'a soufflé que pendant 8 jours en juillet contre un jour sur deux pendant la même période l'an dernier. "Nos pompiers voyaient bien cet été que les pins restaient verts, raconte Grégory Allione. On ne trouvait pas autant d'épines au sol que les années précédentes. C'était bien le signe d'un été sans feu."

Pompiers vigilants

Même si la météo était du côté des pompiers, les services de secours ne sont pas restés dans les casernes en juillet et août. Ils ont dû intervenir pour des départs de feu tout au long de l'été. Mais avec de telles conditions, ces incendies ont été stoppés très rapidement. Le week-end dernier encore, avec le mistral, les pompiers ont été prépositionnés aux carrefours stratégiques des Bouches-du-Rhône.