Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ravisseuse du petit Zacharia à Marseille va sortir de prison

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Près de sept ans après l'enlèvement d'un bébé à l'hôpital Saint-Joseph à Marseille, la ravisseuse va bénéficier d'un aménagement de peine. Elle devra porter un bracelet électronique.

Zacharia avait été enlevé en 2012 en pleine nuit à l'hôpital Saint Joseph à Marseille
Zacharia avait été enlevé en 2012 en pleine nuit à l'hôpital Saint Joseph à Marseille © Maxppp -

La jeune femme qui avait enlevé un nouveau né en 2012 à l'hôpital Saint-Joseph à Marseille va sortir de prison. Condamnée à cinq ans de détention par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône, elle venait de faire une deuxième demande de libération conditionnelle. 

Le juge d'application des peines l'a une nouvelle refusée mais a accepté un aménagement de peine. Âgée aujourd'hui de 26 ans, Fiona, la ravisseuse de Zacharia va désormais purger sa peine à l'extérieur, en portant un bracelet électronique. La décision est assortie d'une obligation de soins et une obligation d'exercer une activité professionnelle.  

Des parents encore traumatisés

Les parents de Zacharia, qui vivent en Corse, restent aujourd'hui traumatisés par cet enlèvement. "Ils ne sont pas ravis de savoir que cette femme sorte de prison, explique François-Philippe De Casalta, l'avocat de la famille et de Zacharia. Ça ravive des souvenirs douloureux. Ils ont été suivis longuement par des psychologues. Mais ils étaient préparés à cette sortie qui est de toutes les façons prévue en novembre prochain". 

Lors de l'audience de demande de libération conditionnelle à la prison des Baumettes, les parents de Zacharia s'étaient interrogés sur les risques de récidive de la jeune femme. Un expert ne l'a pas exclu. La décision du juge prévoit également une interdiction de travailler avec des mineurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess