Faits divers – Justice DOSSIER : La RCEA, "route de la mort"

La RCEA, une route mortelle depuis des années

Par Géraldine Marcon, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu vendredi 25 mars 2016 à 11:12

La RCEA doit être aménagée depuis des années.
La RCEA doit être aménagée depuis des années. © Maxppp - François-Xavier Gutton

Après la collision entre un minibus et un poids lourd qui a fait 12 morts ce jeudi soir dans l'Allier sur la RCEA, la dangerosité de cet axe de circulation est à nouveau pointé du doigt. Les élus et les habitants réclament depuis plusieurs années sa mise à 2x2 voies.

Ce jeudi soir, un minibus qui ralliait le Portugal depuis la Suisse avec 12 personnes à bord est entré en collision avec un poids-lourd sur la commune de Montbeugny près de Moulins dans l'Allier. Sur les 13 personnes à bord, 12 sont décédées et il y a quatre blessés dont le chauffeur du minibus âgé de 19 ans. Ce nouvel accident sur la RCEA dans le département de l'Allier met en évidence la dangerosité de cette route dénoncée depuis longtemps par les élus et les habitants à l'image de auditeurs qui s'exprimaient ce vendredi matin sur notre antenne.

Un ancien conducteur de poids-lourd témoigne "C'est le salaire de la peur, même en stationnement sur le bord de la route ils risquent leur vie". Pour beaucoup, c'est aussi la conséquence d'une immobilité des élus "ça vient pas des routiers, ça vient surtout des politiques" précisait un de nos auditeurs en constatant que des aménagements existent dans le département de la Creuse par exemple.

"C'est le salaire de la peur"

15.000 véhicules par jour dont une grande part de poids-lourds

La RCEA (Route Centre-Europe Atlantique) est une voie de circulation particulièrement dangereuse, la portion de entre Mâcon en Saône-et-Loire et Moulins dans l'Allier a longtemps fait quatre fois plus de tués que les autres parties du parcours. Sur cette voie, la plupart des accidents mortels sont dus à des chocs frontaux. Cet axe qui traverse la France d'est en ouest est surnommé la "route de la mort" par de nombreux conducteurs, chaque jour, ce sont 15.000 véhicules qui y circulent, dont près la moitié de poids-lourds du fait de la gratuité du trajet .

Un groupe Facebook "RCEA : 4 voies pour arrêter le massacre" réunit même plus de 2.000 personnes sur Facebook. Particulièrement fréquentée par les poids-lourds du fait de sa gratuité, cette route n'est pas sécurisée en 2x2 voies sur l'ensemble de son tracé et les pouvoirs publics se sont engagés à plusieurs reprises à réaliser des aménagements de sécurisation.

Depuis 2010 et plusieurs accidents très graves, des mesures prises avaient permis de faire baisser fortement le nombre de morts sur cet axe dans l'Allier. Le drame de ce jeudi va assombrir le bilan 2016, avec 12 personnes décédées, c'est déjà autant que dans les trois dernières années sur cet axe.

La RCEA en 2x2 voies dans l'Allier d'ici 2022

Au mois de juin 2013 la commission Mobilité 21 a décidé de retenir la mise en 2x2 voies d'une partie de la RCEA comme prioritaire. Ce projet prévoit la mise en concession de la RN 79 dans sa partie Allier. L'enquête publique sur cet aménagement doit démarrer au début du mois d'avril pour une mise en service du tronçon évoquée d'ici 2020-2022. Le président du conseil départemental de l'Allier, Gérard Dériot regrette que les travaux de sécurisation de cet axe aient pris autant de retard "Malheureusement tant que ce ne sera pas réalisé, nous assisterons à des accidents de ce type".

Le président du conseil départemental de l'Allier, Gérard Dériot.

Ce vendredi, Alain Vidalies, le secrétaire d'État chargé des Transports est revenu sur les critiques faites aux pouvoir publics. Il a défendu le choix du gouvernement de lancer en 2013 la mise à 2x2 voies de la RCEA dans le département de l'Allier et les crédits mobilisés dans ce sens "Nous avons déjà mobilisé un milliard d'euros de travaux sur cette route (...) 500 millions sous la forme d'appel d'offre pour l'Allier". L'enquête publique doit d'ailleurs débuter au début du mois d'avril. Le secrétaire d'État qui a également souligné que tant que les circonstances exactes du drame n'ont pas été établies, il vaut mieux rester prudent quant à ses causes.

"Le procureur va donner les indications sur ce qu'il s'est passé vraiment"

A la veille d'un week-end de Pâques traditionnellement très accidentogène, cette dramatique collision dans l'Allier allonge la liste des victimes de la route en France dans des accidents de car. En février, six adolescents avaient perdu la vie dans une collision entre un autocar scolaire et un poids lourd en Charente-Maritime. En octobre ce sont 53 personnes qui ont été tuées dans l'accident de Puisseguin en Gironde.

C'est sur cette portion en ligne droite que la collision s'est produite. - Radio France
C'est sur cette portion en ligne droite que la collision s'est produite. © Radio France - Olivier Vidal