Faits divers – Justice

La Région Auvergne-Rhône-Alpes fournit des robots aux élèves handicapés

Par Angy Louatah, France Bleu Drôme-Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mardi 29 août 2017 à 18:15

Au milieu, Kévin peut participer à l'échange via sa chambre d’hôpital.
Au milieu, Kévin peut participer à l'échange via sa chambre d’hôpital. © Radio France - Angy Louatah

En tout, 4 millions d'euros vont être débloqués par la Région Auvergne-Rhône-Alpes cette année dans son nouveau plan handicap. Au-delà des robots, l'argent devrait servir à aider les associations à se doter de moyens de transport adaptés.

À un peu moins d'une semaine de la rentrée des classes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes présentait ce mardi à Lyon son plan pour le handicap. Ce sont quatre millions d'euros qui seront mis à disposition de projets pour favoriser la vie des personnes handicapées dans la région.

L'argent servira à financer des projets d'associations, par exemple au niveau des transports ou du handisport. Mais parmi les investissements, celui qui était le plus mis en avant ce mardi était un robot à destination des élèves handicapés, trop souvent obligés de louper les cours pour être hospitalisés.

→ À lire aussi : Une enseignante grenobloise invente un système pour apprendre la programmation informatique à ses élèves mal-voyants

L'enfant en totale immersion

Concrètement, ce robot sera à terme dédié à un enfant pour l'accompagner dans sa scolarité. Un enfant handicapé qui doit subir une intervention lourde nécessitant une longue hospitalisation pourra solliciter l'utilisation du robot auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ou de la Région.

Il mesure environ 1,50 mètre, est monté sur deux petites roulettes et possède un écran qui retransmet parfaitement l'image et le son de l'élève handicapé. Le robot bouge également, il est piloté par l'élève, ce qui peut lui permettre de se rapprocher du tableau, de passer d'une salle à une autre ou d'orienter la caméra vers un camarade. Le jeune Kévin l'a testé : "au départ je me demandais à quoi un robot pourrait me servir, finalement j'ai essayé et ça m'a plu, j'ai trouvé ça intéressant". Cette année, l'objectif de la Région est d'en financer au moins un par département de la Région. Les trois premiers sont placés dans le Rhône, l’Ain et la Loire.