Économie – Social

La région Hauts-de-France loue ses propres voitures aux demandeurs d'emploi

Par Maxime Bacquié, France Bleu Nord et France Bleu lundi 30 janvier 2017 à 19:34 Mis à jour le lundi 30 janvier 2017 à 21:18

Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France, remet les clés de la 1ere voiture de la région louée à un demandeur d'emploi.
Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France, remet les clés de la 1ere voiture de la région louée à un demandeur d'emploi. © Radio France - Maxime Bacquié

C'est un dispositif inédit : la région des Hauts-de-France met en location 40 voitures de son parc automobile, à 2 euros par jour, pour les chômeurs qui ont une promesse d'embauche dans la région mais aucun moyen de transport pour s'y rendre.

Pour être éligible à ce dispositif inédit, testé dans la région des Hauts-de-France, il faut être inscrit à Pôle Emploi ou Proch'Emploi, avoir un contrat en main d'au moins six mois dans la région, avec un salaire brut qui n'excède pas 1.800 euros et bien sûr avoir le permis B. Si vous remplissez ces critères, vous pouvez contactez la région sur ce numéro vert 0 800 026 080. Si votre dossier est validé, vous pourrez alors louer une des 40 voitures mises à disposition par la région.

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France - Radio France
Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France © Radio France - Maxime Bacquié

"On s'est rendu compte qu'on avait une centaine de véhicules inutiles dans notre parc automobile," explique Xavier Bertrand, le président de la région. "On en a vendu 60 et on a décidé de proposer à la location les 40 autres, pour donner une chance à ceux qui veulent retrouver un emploi mais qui n'ont pas de moyen de transport." Le prix : 2 euros par jour. Le loueur doit aussi s’acquitter du prix du carburant et des éventuels parkings et péages. De son côté la région prend en charge le coût de l'assurance. Ce dispositif est valable pendant toute la durée de la période d'essai.

"Je n'ai pas de voiture et pas les moyens d'en louer une via une compagnie classique" Nathalie, 1ere bénéficiaire

Nathalie vit à Lille. Inscrite à Pôle Emploi, elle est la première à bénéficier de ce nouveau dispositif. "J'ai trouvé un poste d'éducatrice spécialisée à Saint-Saulve, à 60 kilomètres de chez moi et clairement, sans ce dispositif, j'aurai dû dire non à contre-cœur. Je n'ai pas de voiture et pas les moyens d'en louer une via une compagnie classique." "On n'est pas un loueur, on ne fait pas concurrence à ces sociétés", tient à préciser Xavier Bertrand, "on vient juste proposer un service qui n'existait pas". Trois autres dossiers sont d'ores et déjà validé. Il reste donc une trentaine de véhicules disponibles.