Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La relance éco" : Les forains sont impatients de refaire tourner les manèges

-
Par , France Bleu Poitou

Avril, Mai et Juin sont habituellement les mois les plus prolifiques pour les forains. Avec la crise sanitaire, de nombreuses fêtes foraines ont dû être annulées. Suite au déconfinement, la fête foraine de Poitiers pourrait se tenir fin juin, soulageant de nombreux forains.

Grande roue de Poitiers
Grande roue de Poitiers © Radio France - William Giraud

Un confinement pour remettre à niveau les manèges. La famille Beau est installée à Poitiers depuis des années mais chaque été, ils prennent la routent depuis quatre générations pour installer leurs manèges dans diverses fêtes foraines en France. À l'arrêt depuis le mois de mars, ils en ont profité pour entretenir leurs nacelles "Nous avons pu faire de la peinture, changer des pièces et rafraichir les équipements" lance Stella Beau. 

La jeune femme est la quatrième génération de forains de la famille. Selon elle, le confinement a fait des dégâts chez la plupart de ses collègues. Alors que les fêtes peinent à reprendre,  "un quart de notre saison se termine avec aucun revenu". Habituellement les "tournées" des fêtes débutent autour du mois d'avril pour se terminer en septembre "les restaurants ont rouverts, les commerces aussi, nous aussi nous voulons revenir !". 

Des villes encore récalcitrantes

Cette année la première fête de la famille Beau pourrait être la fête foraine de Poitiers, malgré l'annulation de la foire du 20 au 28 juin prochain "Nous sommes prêt, nous n'attendons que cela depuis des semaines". La jeune foraine s'estime chanceuse, certains de ses collègues se battent encore par endroit pour faire rouvrir des fêtes foraines annulées ou reportées. A Poitiers la mairie serait d'accord, reste donc à obtenir l'aval de la préfecture. 

Dans ce cadre, la Fédération des forains de France a présenté un protocole de remise en route. Incluant gel hydro-alcoolique, désinfection des manèges ou encore respect de la distanciation au sein des nacelles (comme ce sera le cas dans les grands parc d'attractions comme le Futuroscope). Stella s'y engage.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ces règles sont selon elle tenables "il suffit de demander si les gens viennent de la même famille, si oui elles seront cote à cote, si non, elles auront des sieges distinctes les uns des autres, un coup de chiffon et c'est reparti !".

Une fête foraine avec de nouveaux forains

Néanmoins la fête aura une saveur particulière. En raison de l'agenda complètement bouleversé, les activités présentes devraient être bien différentes de celles habituelles. Ainsi Stella estime que seulement "un peu plus de 50% des forains habituels pourront être présents" car beaucoup ne feront pas le déplacement (déjà engagés ailleurs, ou trop cher de se déplacer jusqu'à Poitiers qui n'est pas la plus grosse fête foraine de la région). 

Stella pense en particulier à ses collègues. Si la mairie de Poitiers a accepté d'organiser cette fête foraine (qui nécessite encore une autorisation). De nombreuses municipalités s'y refusent encore par crainte de l'épidémie et des nombreuses contraintes que la fête foraine implique. De nombreux forains se retrouvent dans une situation délicate "L'hiver nous ne travaillons jamais, de janvier à aujourd'hui nous n'avons donc pas gagner d'argent, il faut que ça reparte". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess