Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La relaxe pour l'ex chef gendarme de Civray

jeudi 12 avril 2018 à 16:00 Par Baudouin Calenge, France Bleu Poitou

Cette femme était poursuivie par une de ses subordonnnées pour harcèlement moral. Le tribunal n'a pas suivi le procureur qui avait réclamé lors du procès une amende. Les magistrats de Poitiers ont donc relaxé cette ex adjudante de la brigade de Civray-Charroux.

L'affarie de harcèlement moral au sein de la brigade de gendarmerie de Civray-Charroux avait été examinée le 22 mars dernier
L'affarie de harcèlement moral au sein de la brigade de gendarmerie de Civray-Charroux avait été examinée le 22 mars dernier © Radio France - Baudouin Calenge

Poitiers, France

Ce dossier a mis dix ans avant d'être jugé car à deux reprises le parquet a voulu classé l'affaire puis prononcé un non lieu avant que la chambre de l'instruction s'en saisisse. Et au final, cette affaire douloureuse qui a amené les deux ex gendarmes à quitter l'armée. L'une a été radiée pour incapacité, la seconde a démissionné

Vexations, propos agressifs

Tout commence en août 2007 avec l'arrivée d'une nouvelle commandante adjoint à la communauté de brigade de Civray-Charroux. Celle ci, très directive selon l'avocate de la plaignante, aurait multiplié dès le début brimades, vexations et propos agressif. Elle n'est pas la seule à subir ce comportement qualifié de despotique par Me Coutand. Deux autres militaires de la brigade de Charroux en sont aussi victimes. 

"La hiérarchie militaire ne sort pas grandie de cette affaire" 

La situation dégénère malgré des tentatives de médiation jusqu'à la mutation forcée de deux des trois gendarmes en avril 2008. Dans ce dossier, "la hiérarchie militaire ne sort pas grandit de cette affaire" estime le procureur, car elle n'a pas su gérer ce conflit qui s'est selon lui développé avec une extrême brutalité.  Le procureur convaincu de la réalité du harcèlement moral réclame une amende. Le dossier est vide pour la défense qui plaide la relaxe. L'affaire,  jugée fin mars, avait été mis en délibéré.