Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La rétrogradation du Nîmes Olympique annulée en appel

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La commission supérieure d'appel de la Fédération française de football a annulé ce mercredi la rétrogradation d'une division de Nîmes (L2) dans l'affaire des matches présumés truqués et lui a retiré 8 points pour la saison prochaine.

Mobilisation des supporters du Nîmes Olympique en novembre 2014
Mobilisation des supporters du Nîmes Olympique en novembre 2014 © Radio France

Le Nîmes Olympique est sauvé par la commission d'appel de la Fédération française de football : le "verdict" est enfin tombé ce mercredi 20 mai dans l'affaire des matches suspects. 

La commission d'appel a donc infirmé le premier jugement de la commission de discipline qui avait décidé, le 17 mars dernier, de rétrograder le Nîmes Olympique. En revanche, les crocos débuteront le championnat avec 8 points de pénalité.

Un juste retour des choses

Pour les supporters nîmois, cette décision est vécue comme une victoire.. Elle n'est en fait qu'un juste retour des choses. Elle ne fait qu'entériner un état de fait acquis depuis longtemps : il n'y a pas eu de matches truqués !

Même l'impitoyable commission de discipline de la ligue professionnelle l'avait écrit noir sur blanc lors de sa première décision. Ce qui ne l'avait pas empêché de rétrograder le Nîmes Olympique au mépris de toute justice, dans la foulée des hallucinantes déclarations de Frédéric Thiriez.

Souvenez-vous : alors qu'on ne savait encore rien de l'affaire ou presque, le président de la LFP avait allègrement piétiné la présomption d'innocence , ce qui est tout de même un comble pour un avocat de formation.

La moustache la plus célèbre du foot français, et pas forcément la plus aimée d'ailleurs, avait parlé de poison mortel et réclamé de sanctions exemplaires même s'il ne s'agissait que de soupçons de corruption.  Difficile d'imaginer que les membres de la commission de discipline n'aient pas été influencés par ces propos qui condamnaient les crocos avant même qu'ils ne soient jugés .

Sanction pour les tricheurs, pas pour les joueurs

Nous n'avons cessé de le répéter sur France Bleu Gard Lozère : cette décision était parfaitement inique. Ce n'était pas les joueurs qu'il fallait sanctionner mais ceux qui avaient essayé de tricher - en l'occurrence Jean-Marc Conrad et Serge Kasparian. De ce point de vue là, la décision de la commission d'appel ne fait que rétablir la justice ..

En revanche, les crocos ne sortent pas totalement indemnes de cette triste affaire puisqu'ils débuteront la saion prochaine avec un handicap de 8 points . Ca aurait pu être pire, sachant que le maximum est de 10. Mais pour le président du club, Christian Perdrier, la sanction est encore trop sévère : "C'est un soulagement d'éviter la relégation évidemment, on est heureux mais on n'est pas complètement satisfait. Les 8 points de pénalité ne nous conviennent absolument pas, explique le président. Quoiqu'il arrive on va aller au comité national oly mpique et sportif (CNOSF) pour être blanch i ! Il n'y a pas de raison d'accepter une quelconque sanction quand on est innocent", affirme Christian Perdrier.

Christian Perdrier.

 

La commission d'appel a donc considéré, et on peut le comprendre, que le club était tout de même responsable par ricochet de ceux qui étaient à sa tête à l'époque et qu'il doit payer en partie au moins pour leurs ignobles agissements..

Les crocos ne sont pas condamnés, ils sont en sursi s . Mais ils sont maitres de leur destin.. Et ca, ca n'a pas de prix..

A lire aussi : > L'avenir du Nîmes Olympique devant la commission d'appel de la FFF

Choix de la station

À venir dansDanssecondess