Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La Ricamarie : après un grave accident de quad, près de 200 personnes dénoncent une "bavure policière"

dimanche 3 juin 2018 à 17:23 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire

Près de 200 personnes se sont rassemblées à La Ricamarie (Loire) ce dimanche, sur les lieux de l'accident de quad de vendredi. Selon elles, il y a eu "bavure policière." Les participants veulent une réponse de la justice.

"Justice pour Umit !", c'est le message du rassemblement. Comme symboliquement, l'un des participants est venu en quad.
"Justice pour Umit !", c'est le message du rassemblement. Comme symboliquement, l'un des participants est venu en quad. © Radio France - Noémie Philippot

La Ricamarie, France

Un jeune homme de 21 ans se trouve à l'hôpital Nord de Saint-Étienne, après un grave accident de quad vendredi entre 15 et 16 heures à La Ricamarie (Loire), près de la gare. Il ne portait pas de casque, son quatre roues n'était pas immatriculé, et selon les autorités, il tentait d'échapper à un contrôle de police. L'accident serait à l'origine des dizaines de départ de feu ces deux dernières nuits sur la commune. 

Ce dimanche, près de 200 personnes se sont rassemblées sur les lieux pour réclamer justice : selon elles, il y a eu _"bavure policière."Elles ont déroulé des banderoles en papier de chaque côté du pont, avec l'inscription "Justice pour Umit !" _

Dans sa fuite, le jeune homme de 21 ans à heurté le parapet de ce pont. Il a basculé par-dessus avant d'atterrir près de dix mètres plus bas, sur les rails. - Radio France
Dans sa fuite, le jeune homme de 21 ans à heurté le parapet de ce pont. Il a basculé par-dessus avant d'atterrir près de dix mètres plus bas, sur les rails. © Radio France - Noémie Philippot

Un adolescent, témoin de la scène, raconte que cela était très rapide. Avenue de la gare, la route monte vers le pont qui permet de passer au-dessus des rails : "Les deux policiers le suivaient [à motos, ndlr], il y en avait un à distance, l'autre qui le collait. Arrivé à hauteur des garages, _il s'est mis devant lui, il a essayé de le bloquer._" Selon ce garçon, le conducteur du quad a réussi à continuer de sa course, toujours suivi de près par les policiers. "Il était paniqué, il a heurté la barrière." 

Ils n'avaient pas le droit de le chasser, surtout dans un virage dangereux où il y a un pont." Selim Ongul, un oncle du conducteur du quad. 

Parmi les personnes présentes au rassemblement, deux oncles du jeune homme, Selim et Halil Ongul, choqués. Ils ont porté plainte. Pour eux, ça ne fait aucun doute, il y a eu une "bavure policière", puisque "un des policiers disait à l'autre "qu'est-ce que t'as fait ? t'as fait n'importe quoi !" Selon eux, les forces de l'ordre n'auraient pas dû poursuivre leur neveu : "Ils n'avaient pas le droit de le chasser, surtout dans un virage dangereux où il y a un pont." estime Selim Ongul.

Toujours selon les deux hommes, les policiers tenteraient de masquer leur erreur : "Sur d'autres situations, on a besoin de la police, mais là, la police a fait une bavure, et _il faut qu'ils le disent !_" s'énerve Halil Ongul. Soutenu par le rassemblement de ce dimanche, ils attendent une réponse de la justice.