Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Intervention du GIGN à La Roche-L'abeille en Haute-Vienne, le forcené décédé, le bébé qu'il retenait en bonne santé

jeudi 12 juillet 2018 à 15:12 - Mis à jour le jeudi 12 juillet 2018 à 18:16 Par Delphine-Marion Boulle et Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin et France Bleu

Les gendarmes du GIGN ont donné l'assaut peu avant 17 heures à La Roche-L'abeille (Haute-Vienne), où un homme était retranché dans une habitation avec une enfant en bas âge. Cette dernière est saine et sauve. Le forcené est décédé.

De nombreux véhicules de gendarmes et de pompiers ont pris place dans le hameau
De nombreux véhicules de gendarmes et de pompiers ont pris place dans le hameau © Radio France - Nicolas Tarrade

La Roche-l'Abeille, France

Les gendarmes du GIGN ont donné l'assaut peu avant 17 heures à La Roche-L'abeille (Haute-Vienne), où un homme était retranché dans une maison, retenant avec lui sa petite fille âgée d'environ 1 an. L'enfant a été libérée, elle est en bonne santé et souffre de légères brûlures. Elle a été prise en charge par les pompiers.

Le forcené, lui, est décédé. Selon les informations communiquées sur place, l'homme aurait tenté de mettre fin à ses jours, avec son enfant dans les bras, en s'immolant par le feu. Les pompiers ont d'ailleurs dû éteindre l'incendie qui s'est déclenché dans l'habitation au moment de l'intervention des gendarmes du GIGN.

L'homme d'une quarantaine d'années, originaire de la région parisienne, s'était retranché dans cette maison depuis le milieu de la matinée.  Selon les premiers éléments communiqués à la mi-journée, il semble qu'un différend d'ordre familial soit à l'origine de ce geste.

De nombreuses forces de gendarmerie et de secours avaient pris position autour de l'habitation. Le secteur est resté bouclé par les forces de l'ordre toute la journée et interdit à la circulation. Plusieurs "négociateurs", spécialistes de ce genre de situations délicates, s'étaient également rendus sur place.