Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Roche-sur-Foron : l’adolescente a inventé sa tentative d’enlèvement

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Une adolescente de 13 ans a avoué avoir inventé une histoire de tentative d’enlèvement. Le 23 janvier, les gendarmes de la Haute-Savoie avaient ouvert une enquête suite au témoignage dans lequel elle expliquait avoir été abordée par des individus sur le chemin de son collège à la Roche-sur-Foron.

Gendarmerie de la Haute-Savoie (image d'illustration)
Gendarmerie de la Haute-Savoie (image d'illustration) © Radio France - Richard Vivion

Fin de l’histoire et de l’enquête pour les gendarmes de la Roche-sur-Foron. Selon une information du parquet de Bonneville, l’adolescente de 13 ans qui, le 23 janvier dernier, avait affirmé avoir été abordée par plusieurs hommes circulant à bord d’un utilitaire blanc, est revenue sur ses déclarations. "Elle a reconnu, en présence de ses parents, avoir inventé cette histoire." 

Plan Épervier

Interrogée sur les motivations qui ont poussé l’adolescente à agir de la sorte, la commandante de la compagnie de gendarmerie de Bonneville ne souhaite pas donner de détails. "Il n’est pas non plus question de la stigmatiser." Reste que cette histoire avait entraîné le déclenchement du plan Épervier sur la Haute-Savoie et la mobilisation de nombreuses personnes. "Quoi qu’il arrive, nous traitons toujours ce type d’affaire (alerte pour tentative d’enlèvement, NDLR) avec le même sérieux." 

Pas de prédateurs sexuels 

Depuis une semaine, la rumeur de cette tentative d’enlèvement a suscité l’inquiétude de nombreux parents. "Il n’y a pas de prédateurs sexuels en liberté à la Roche-sur-Foron, vous pouvez rassurer la population", indique ce soir la gendarmerie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess