Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La Roche-sur-Yon : deux adolescents interpellés pour avoir tenté de racketter des lycéens avec un pistolet

-
Par , France Bleu Loire Océan
La Roche-sur-Yon, France

Deux Yonnais de 14 ans ont avoué avoir voulu "s'amuser" en braquant d'autres jeunes à la sortie d'un lycée avec une fausse arme à feu. C'est grâce aux images de la caméra d'un bus qu'ils ont été arrêtés.

Photo d'illustration - Deux jeunes ont braqué une dizaine de lycéens de La Roche-sur-Yon avec un pistolet à billes "pour s'amuser", d'après la police.
Photo d'illustration - Deux jeunes ont braqué une dizaine de lycéens de La Roche-sur-Yon avec un pistolet à billes "pour s'amuser", d'après la police. © Maxppp - Lionel VADAM

Tout part de la plainte d'un jeune du lycée Rosa Park, à La Roche-sur-Yon, début novembre, braqué par deux garçons à la sortie des cours. Il est à l'arrêt de bus, les deux, interpellés ce mercredi 20 novembre 2019, lui pointent ce qui semble être un pistolet dans le dos. Il se retourne, refuse de leur donner son téléphone portable et se prend un coup de crosse dans l'abdomen. Le bus arrive, la victime monte dedans, les agresseurs le suivent, arme à la main - sans que le chauffeur de bus n'intervienne, on ne sait toujours pas pourquoi. C'est en visionnant les images enregistrées par la caméra du bus - qu'ils étaient en train de viser avec leur arme, comme dans les films - que les policiers sont remontés jusqu'à eux.

Les jeunes agresseurs "voulaient s'amuser"

D'après la police, les deux mineurs (il y en aurait peut-être un troisième) ont reconnu les faits, mais affirment n'avoir jamais réussi à voler un objet. Ils voulaient "s'amuser" et "faire peur aux gens" en menaçant ces lycéens avec un pistolet à billes, très réaliste. 

La victime, elle, avait réussi à descendre du bus à la station d'après, récupérée par sa famille. Les deux jeunes, toujours scolarisés, ont eux été reçus par le délégué du procureur et vont sûrement devoir effectuer un stage de citoyenneté. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu