Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La salaison Brocéliande, à Perreux, condamnée à 20.000 euros d'amende après le suicide d'un employé

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La salaison Borcéliande, entreprise de Perreux, dans la Loire, vient d'être condamnée à 20.000 euros d'amende par le tribunal judiciaire de Roanne. Elle est reconnue coupable d'"homicide involontaire par personne morale dans le cadre du travail" après le suicide d'un cadre dans ses locaux en 2013.

le tribunal de Roanne
le tribunal de Roanne © Radio France - Yves Renaud

Huit ans après le suicide d'un cadre dans ses locaux, l'entreprise de salaison Brocéliande, basée à Perreux dans le nord de la Loire, vient d'être reconnue coupable d'"homicide involontaire par personne morale dans le cadre du travail" et condamnée à 20.000 euros d'amende par le tribunal judiciaire de Roanne. 

Un suicide dans les locaux de l'entreprise en 2013

En 2013, un cadre de 51 ans se pend dans les locaux de Brocéliande, à la veille d'un audit décidé par le groupe agricole Cooperl Arc Atlantique. Dans ses réquisitions, le parquet avait estimé que Brocéliande laissait son cadre "se surinvestir dans le travail, sans prendre de mesure pour préserver sa santé". Elle aurait aussi méconnu les risques psychosociaux en tant qu'employeur, dans le document légal qui liste les dangers professionnels.

Aux yeux de l'avocate de la famille, partie civile dans cette affaire, le tribunal reconnaît "le lien de causalité entre le suicide et les imprudences et manquements de l'entreprise, qui n'avait pas suffisamment mis de moyens à la disposition de son salarié". L'avocate se dit satisfaite de la condamnation. Le groupe annonce qu'il ne fera pas appel du jugement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess