Faits divers – Justice

La salle des ventes de Valence braquée, le voleur en fuite

Par Emmanuel Champale et Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 3 mars 2015 à 14:20

illustration vente enchères marteau commissaire priseur
illustration vente enchères marteau commissaire priseur © Fotolia

Un homme est en fuite mardi midi après le braquage le matin de la salle des ventes de Valence (Drôme). Le malfaiteur s'est emparé de bijoux et de pièces d'or après avoir violemment agressé un employé.

La salle des ventes de Valence a été braquée dans le quartier de Briffaut mardi matin vers 8 heures 30.

Le malfaiteur était visiblement bien renseigné car dans l'après midi a l'hôtel des ventes devait se tenir une importante vente de bijoux et de piéces d'or anciennes. Le coffre-fort était plein.

Un des employés violemment frappé

Le braqueur a agi à l'ouverture à 8 heures et demi. Il attendait les employés et n'a pas hésité a frapper un salarié à coups de crosse sur le crâne. La scène s'est déroulée sous les yeux de la secrétaire qui a aussi été menacée. Les deux employés n'ont pas eu d'autre choix que d'obéir. Ils ont ouvert le coffre. Le voleur s'est alors emparé des bagues, bracelets, colliers et pièces en or qu'il contenait. Il s'est enfui au volant de la voiture d'un des salariés. 

Les 2 employés ont été hospitalisés : l'homme souffre d'une blessure au cuir chevelu, la secrétaire est très choquée.

Très peu de pistes pour retrouver le braqueur

Une voiture du même modèle que celle qui a permis la fuite du malfaiteur a été retrouvée, abandonnée en milieu de matinée vers la Coucourde. Mais après vérifications , il s'avère que ce n'est pas le bon véhicule.

Pour l'heure, les enquêteurs disposent de très peu de pistes car tout un chacun pouvait être au courant que l'hôtel des ventes renfermait des bijoux aujourd'hui. Le détail de la vente est mis en ligne sur internet.

Reste que le voleur s'est emparé d'un butin plus maigre que prévu, qui n'a pas encore été chiffré. Deux lots de bijoux en or devaient être vendus mais le coffre n'en contenait qu'un ce mardi matin. Le second n'était pas encore arrivé.