Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La Sarthe déborde à Alençon : une crue record dévaste un quartier et menace l'hôpital

mercredi 13 juin 2018 à 20:52 Par Esteban Pinel, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La Sarthe n'était plus sortie autant de son lit depuis plus de 20 ans. Ce mercredi à Alençon, l'eau a rapidement inondé la rue de l'Église, attenante à la rivière. Un peu plus loin, l'hôpital est protégé par un barrage installé par les secours. L'eau doit encore monter jusqu'à jeudi matin.

Rue de l'Eglise, à Alençon, il a fallu ressortir les barques.
Rue de l'Eglise, à Alençon, il a fallu ressortir les barques. © Radio France - Esteban Pinel

Alençon, France

Les rivières font décidément de gros caprices à Alençon. Ce mercredi 13 juin, la Briante a regagné son lit mais la Sarthe a débordé. Avant 3 heures du matin, les habitants de la rue de l'Église, qui longe le cours d'eau, ont constaté des voies d'eau à leur domicile. Le début d'une très longue journée.

L'eau n'a eu de cesse de monter, comme raconte Catherine, une riveraine :

Vers 3h30 du matin, j'avais 20 cm d'eau chez moi. À 9h, j'en avais 40, et à 16h, il y en a 60."

67, même, complète un proche. En milieu d'après midi, la montée des eaux redouble d'intensité. "Ça monte de 4 cm toutes les heures", s'alarme un agent. Un chiffre confirmé par la préfète de l'Orne Chantal Castelnot, qui prévoit une crue jusqu'à 10 h jeudi matin, "avec 75 cm supplémentaires dans le pire des cas".

L'eau va monter jusqu'à plus d'un mètre dans la rue de l'Eglise. - Radio France
L'eau va monter jusqu'à plus d'un mètre dans la rue de l'Eglise. © Radio France - Esteban Pinel

La rue de l'Église, en forme de "cuvette", inquiète. Les maisons situées dans le creux étaient déjà très endommagées dans le milieu de l'après-midi. Catherine poursuit : "J'ai tout perdu. Je n'ai pas pu sauver quoique ce soit. Jamais je n'avais connu ça. C'est horrible." Le pompage n'a qu'un effet limité face à la rapidité de la crue.

Aidée par sa famille, une habitante installée là depuis 1987 est au bord des larmes. 

On essaie de faire ce qu'on peut. On n'avait pas vécu ça depuis 1995. J'avais eu 1m10 d'eau pendant quinze jours.  Si ça recommence là, je ne tiendrai pas."

Vers l'extrémité de la rue, des familles tentent de retarder l'échéance. Sylvaine et ses enfants protègent leur mobilier. "On les surélève sur des parpaings. Mais l'eau monte. Le problème, c'est que des meubles sont trop haut pour être soulevés. On ne pourra pas les mettre à l'abri."

L'eau approche de cette habitation située sur le haut de la rue. Mais la crue se poursuit et l'inondation est inexorable. - Radio France
L'eau approche de cette habitation située sur le haut de la rue. Mais la crue se poursuit et l'inondation est inexorable. © Radio France - Esteban Pinel

Ces habitants pataugent déjà dans 20 cm d'eau alors que la maison "est la dernière à être inondée d'habitude". C'est dire si cette crue surprend par sa vigueur. "On n'attend pas de décrue avant trois jours au mieux", soupire un riverain.

Les sous-sols de la rue de l'Eglise sont inondés. Les habitants tentent de sauver ce qu'ils peuvent. - Radio France
Les sous-sols de la rue de l'Eglise sont inondés. Les habitants tentent de sauver ce qu'ils peuvent. © Radio France - Esteban Pinel

Un peu plus loin, l'hôpital d'Alençon est protégé par une sorte de double-boudin, long de plusieurs dizaines de mètres.  De l'autre côté de ce barrage installé par les secours, la Sarthe s'écoule à haut débit. Mais la préfète de l'Orne Chantal Castelnot se veut rassurante : "nous attendons des renforts, avec du matériel de pompage. L'hôpital est bien protégé. Les évacuations ne sont pas à l'ordre du jour, même si les pompiers et la police patrouillent dans les zones touchées. Le cas échéant, nous mettrons les personnes à l'abri."

Ce barrage protège l'hôpital d'Alençon; - Radio France
Ce barrage protège l'hôpital d'Alençon; © Radio France - Esteban Pinel

Alors que la majeure partie de la ville est au sec, les rives de la Sarthe ont encore les pieds, voire la taille dans l'eau jusqu'à la fin de semaine. Fruit d'une crue record "qui n'arrive que tous les vingt ans".