Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Hockey sur glace : à Epinal, la SASP Gamyo placée en liquidation judiciaire

jeudi 26 avril 2018 à 20:47 - Mis à jour le vendredi 27 avril 2018 à 11:39 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

Le tribunal de commerce d'Epinal a prononcé ce jeudi la liquidation judiciaire de la société GAMYO. En l'absence d'argent frais, elle ne pouvait poursuivre ses activités. La décision était attendue depuis que le président du club de hockey, Romain Casolari, avait refusé de mettre la main à la poche.

Après la liquidation des Gamyo, c'est la fin du hockey sur glace professionnel à Epinal.
Après la liquidation des Gamyo, c'est la fin du hockey sur glace professionnel à Epinal. © Maxppp - Johan BEN AZZOUZ

Épinal, France

C'est la fin -au moins provisoirement- du hockey sur glace professionnel à Epinal. La liquidation de la SASP Gamyo est intervenue ce jeudi, à la demande de l'administrateur et de Romain Casolari, le président du club. Les magistrats n'ont pu que constater que les salaires du mois d'avril ne pouvaient être payés. En conséquence, mieux valait "jeter l'éponge". Les Gamyo évoluaient cette saison en Ligue Magnus, la première division du hockey français.

Le procureur de la République, dénonce une "gestion d'amateurs"

Au cours d'une conférence de presse impromptue, le procureur de la République d'Epinal, Etienne Manteaux, s'est dit consterné par l'ampleur du déficit cumulé : 1,4 million d'euros. "Cela va coûter cher au contribuable", souligne le procureur, qui annonce que le parquet va mener des investigations sur la gestion du club.

Le procureur de la République d'Epinal Etienne Manteaux dénonce une "gestion d'amateurs" - Radio France
Le procureur de la République d'Epinal Etienne Manteaux dénonce une "gestion d'amateurs" © Radio France - Hervé Toutain

J'estime "ne pas avoir été trompé" déclare le maire d'Epinal, Michel Heinrich. Il considère lui que, s'il y a eu des erreurs de gestion, Romain Casolari reste foncièrement un homme honnête et généreux. "Il a mis lui-même beaucoup d'argent dans le club, plus d'un million d'euros ces trois dernières années, et cette affaire va encore lui coûter" souligne le maire. Il affirme encore que l'extension de la patinoire a été financièrement supportée par le club et qu'il n'y aura pas de dépenses supplémentaires pour la collectivité.

Les supporters entre déception et espoir

"Nous avons reçu un coup de massue sur la tête" : Renate Zender la présidente des "Crazy Boys", principal soutien de la SASP Gamyo, n'a pas été surprise par l'annonce de la liquidation. "Cela vient de loin, et je n'en veux à personne" affirme celle qui veut rester à tout prix optimiste. "Il y aura des années difficiles, mais nous soutiendrons le renaissance d'un nouveau club professionnel" veut croire Renate Zender.