Faits divers – Justice

La semaine du développement durable: en prison aussi on défend l'environnement

Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 7 avril 2014 à 16:02

prison oermingen
prison oermingen © Maxppp

La semaine du développement durable concerne aussi les lieux de détention. Le centre de détention d'Oermingen utilise les légumes de son potager en cuisine et la maison d'arrêt de Strasbourg a optimisé son système de collecte et de tri des déchets.

Une équipe d'éco-conseillers a examiné les bennes de l'établissement strasbourgeois, pesé les poubelles, qui abritent 430 tonnes de déchets par an, et proposé diverses solutions pour réduire et traiter les ordures. Ainsi, les détenus trient les déchets en cellule et dans les ateliers.

Le pain sec, les 140 000 bouteilles en plastique collectées chaque année, les restes de repas, les vieux papiers, pour chaque type de déchet, les responsables de la prison ont trouvé une filière. L'enjeu est à la fois économique et écologique.

8H Enro n° 1 Prison écolo

Ils aimeraient aussi réduire le gaspillage alimentaire. Les 175 tonnes de déchets alimentaires annuels posent un problème à la fois éthique et financier.

9H Enrobé n°2 Prison écolo

La maison d'arrêt abrite actuellement 760 détenus pour 445 places.