Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La Smart construite en Moselle est la voiture la plus volée en France

lundi 20 novembre 2017 à 17:18 Par Romeo Van-Mastrigt, France Bleu Lorraine Nord

La Smart Fortwo II, assemblée en Moselle à Hambach, est le véhicule le plus volé en France. Elle est la cible du "mouse jacking", le vol électronique. C'est l'association 40 millions d'automobilistes qui a établi le classement.

La Smart Fortwo II présentée au salon automobile de Francfort
La Smart Fortwo II présentée au salon automobile de Francfort © Maxppp - PQR

Metz, France

C'est une véritable razzia. La Smart Fortwo II truste la première place du top des véhicules les plus volés. Ce classement, établi par l'association 40 Millions d'Automobilistes, couvre la période allant de juillet 2016 à juillet 2017 et place la petite citadine à son sommet pour la troisième année consécutive. Elle est assemblée dans l'usine Smart d'Hambach en Moselle.

Une voiture qui se vole facilement

Comment expliquer son succès auprès des voleurs ? "La Smart est volée majoritairement car elle est facilement maquillée derrière. Les panneaux plastifiés qui lui servent de carrosserie sont facilement interchangeables entre eux", indique Pierre Chasseray, le délégué général de 40 Millions d'Automobilistes. Par exemple, la carrosserie d'une Smart jaune pourra facilement être remplacée par celle d'un autre coloris.

La Smart Fortwo II est la cible préférée des adeptes du "mouse jacking". "Le voleur commande un boîtier électronique qu'il peut connecter à la prise électronique du véhicule, il déverrouille la centralisation et active le démarreur. On peut voler un véhicule en quelques secondes", résume Pierre Chasseray. Aujourd'hui, le "mouse jacking" est la première technique de vol : 68% des 234 000 vols ou tentatives de vols de voitures en France.

Les pièces détachées : un marché juteux

Il suffit de gratter un peu sur Internet pour s’en rendre compte : le net regorge de pièces détachées de la célèbre citadine. Toutes ne sont pas des pièces de voitures volées, mais le risque existe. « Il n’y a pas de numéro de série sur les pièces, vous pouvez désosser votre Smart et vendre des blocs portières ou de la carrosserie sans se mettre en danger », avertit l’association.

Il en est de même pour la Twingo, la première voiture volée en Moselle : « Ce sont les modèles qui connaissent un fort succès commercial qui sont les plus facilement revendables sur Internet ».

Des astuces pour sécuriser son véhicule

Il n’existe pas de recette miracle : à moins d’enfermer son véhicule dans un garage, tout véhicule peut potentiellement être volé. Mais il existe des astuces pour éviter le drame. D’abord, il est conseillé d’utiliser des cannes en métal à fixer sur le volant. Aujourd’hui, les voleurs sont des « geeks », ils n’ont pas forcément le matériel pour casser la canne en métal. Cela lui fera perdre de nombreuses – et précieuses - minutes.

Il est aussi recommandé de se procurer un « tracker GPS », un accessoire qui va géolocaliser la voiture et qui permet dans 90 à 95% des cas de retrouver le véhicule. Certains modèles sont très abordables financièrement.

Pierre Chasseray, délégué général de 40 Millions d'Automobilistes