Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La SNCF lutte contre la fraude en Bourgogne-Franche-Comté

Depuis 2017, la SNCF renforce ses mesures contre la fraude, qui aurait diminué d'un tiers en un an en Bourgogne-Franche-Comté. En 2019, le dispositif régionale ne se relâche pas pour diminuer la perte entraînée par cette fraude. Mais il n'est pas toujours simple de voyager en règle dans nos TER !

Guichets, internet, à domicile : la vente se démultiplie. Il existe 200 bornes numériques en Bourgogne.
Guichets, internet, à domicile : la vente se démultiplie. Il existe 200 bornes numériques en Bourgogne. © Radio France - Sophie Allemand

Peut-être avez-vous déjà pris le train sans billet, comme le font 6000 personnes par jour dans les TER de Bourgogne Franche-Comté. Soit volontairement, soit parce qu'il peut s'avérer compliqué de se procurer un billet. 

Cela représente 10 % des voyageurs sur les 60 000 qui circulent dans nos TER au quotidien. Et pourtant, la fraude estimée est en baisse ! Retour sur les différents dispositifs en cours et annonce de nouvelles petites mesures, que faire quand on part d'une gare non équipée ? 

Où en est la fraude dans les trains de Bourgogne-Franche-Comté  ?

Cette fraude représente 8 millions d'euros de perte par an pour la SNCF Bourgogne-Franche-Comté, de quoi se payer un nouveau train en fait ! La région se positionne dans la moyenne nationale en la matière. Alors depuis juillet 2017, la SNCF contre-attaque et cela semblerait porter ses fruits : la fraude aurait été réduite d'un tiers en un an.

Depuis un an et demi, le fonctionnement des contrôleurs a évolué. Sur les 300 agents de la région, 90 interviennent en équipe de manière aléatoire, afin de changer les habitudes et de surprendre les usagers. 

Le dispositif "un train, un billet" a également été renforcé. Des gilets verts contrôlent de manière non répressive à l'entrée des quais, l'opération est pédagogique.

Opération "un train, un billet" en gare de Dijon - Radio France
Opération "un train, un billet" en gare de Dijon © Radio France - Sophie Allemand

5 % des voyageurs partent de gares non équipées : quelles solutions dans ce cas? 

95 % des voyageurs montent à bord d'un train où est installé un moyen matériel d'acheter un titre. D'autres frauderaient sans le faire exprès, 5 % d'usagers viennent de petites gares où il n'y a pas de guichet, ni de borne, comme à Collonges en Côte-d'Or. Pour eux, la SNCF annonce une petite flexibilité :

  • À partir du 20 mars, vous pourrez vous présenter au contrôleur et lui acheter directement votre billet au prix normal avec une majoration de quelques euros ( 1 à 10 euros en fonction de la distance). Enfin ça ne semble pas convaincre non plus les usagers interrogés. C'était déjà souvent le cas avant cette petite révolution annoncée par la SNCF. Et surtout, toujours faut-il trouver le contrôleur parmi les wagons !
  • Il y a internet bien sûr, vous y êtes de plus en plus nombreux. Dans la région, 40 % des billets TER sont achetés numériquement, soit 10% de plus que l'an dernier.
  • Vous pouvez composer le 03 80 11 29 29, un numéro régionale et acheter votre titre de transport par téléphone, la SNCF vous enverra gratuitement vos billets à domicile ou en gare.

Eric Cinotti de la direction régionale SNCF mobilités

Eric Cinotti, directeur régional SNCF mobilités Bourgogne Franche-Comté - Radio France
Eric Cinotti, directeur régional SNCF mobilités Bourgogne Franche-Comté © Radio France - Sophie Allemand

Et vous, avez vous déjà fraudé dans les TER ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu