Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La société de sondages BVA en redressement judiciaire, 500 emplois menacés à Balma

-
Par , France Bleu Occitanie

Le tribunal examine en ce moment les offres de reprise pour BVA. L'entreprise de sondages emploie 500 personnes à Balma et a eu des difficultés à cause de la crise du coronavirus.

La société BVA est basée Balma où travaillent environ 500 personnes.
La société BVA est basée Balma où travaillent environ 500 personnes. - @Googlemaps

La société de sondages française BVA a été placée en redressement judiciaire au mois de juin et en début de semaine prochaine, le mardi 15 septembre, le tribunal de commerce de Toulouse tranchera entre quatre offres de reprise. Fondé il y a 50 ans, le Groupe BVA compte un millier de salariés, dont 500 dans son siège de Balma près de Toulouse.

En 2019, BVA a fait 200 millions d'euros de chiffre d'affaires, année record, mais la crise sanitaire a privé l'entreprise de 40% de son chiffre d'affaires.

Quatre repreneurs 

Le dirigeant actuel et les salariés du Groupe BVA ont adressé une offre de reprise. Une offre qui qui maintient la totalité des emplois au sein du groupe. Parmi les autres repreneurs : la société française Dentressangle, propriétaire de l'Ifop, un entrepreneur toulousain mais aussi un fond de anglais Alcentra (filiale du fonds d'investissement américain BNY Mellon). 

La direction actuelle de BBA redoute que le tribunal de commerce préfère l'offre d'Alcentra qui pourrait délocaliser son siège au Luxembourg et la direction en Angleterre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess