Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La Souterraine : la soirée en boite avait tourné au pugilat, 4 à 6 mois de prison avec sursis

-
Par , France Bleu Creuse

Quatre personnes ont été condamnées ce mercredi matin au tribunal correctionnel de Guéret, à des peines de quatre à six mois de prison avec sursis. En août 2018, une bataille avait éclaté entre deux groupes de fêtards, dont des gendarmes, à la boite de nuit le Loft à la Souterraine.

Quatre personnes ont été condamnées ce mercredi à Guéret. Elles étaient impliquées dans une bagarre en boite de nuit à la Souterraine en août 2018.
Quatre personnes ont été condamnées ce mercredi à Guéret. Elles étaient impliquées dans une bagarre en boite de nuit à la Souterraine en août 2018. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Guéret, France

Elles ont participé à une bagarre, au Loft, en aout 2018 à La Souterraine. Quatre personnes ont été condamnées par le tribunal correctionnel de Guéret, ce mercredi matin. Deux groupes, un composé de gendarmes creusois, et un de mécaniciens originaires de Marseille, en étaient venus aux mains. 

Ce mercredi donc, un gendarme de 32 ans, depuis muté à Limoges, qui n'était pas en service au moment des faits, a été condamné à quatre mois de prison avec sursis. Sa compagne de 27 ans, déjà condamnée par le passé pour violences, écope de six mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve, avec obligation de réparer les dommages. 

Des peines plus légères que celles demandées par le parquet

Les membres du deuxième groupe, deux hommes de 38 et 25 ans, sont condamnés chacun à six mois de prison avec sursis. Deux autres personnes, qui avaient participé au pugilat, n'ont pas été poursuivies par la justice.

Lors de l'audience, en septembre dernier, le parquet avait réclamé cinq mois de prison avec sursis contre les trois hommes, et quatre mois ferme et quatre avec sursis contre la femme. Des peines plus élevées que celles finalement prononcées par le tribunal. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu