Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La Souterraine : un homme accusé d'avoir frappé très violemment sa compagne

-
Par , , France Bleu Creuse

Un homme et deux membres de sa famille devaient être jugés ce lundi après-midi en comparution immédiate à Guéret. Lui est accusé d'avoir violemment frappé sa compagne, les deux autres de n'avoir rien fait. Ils ont finalement demandé un délai pour préparer leur défense.

Trois hommes comparaissent ce lundi après-midi dans une affaire de violences conjugales, au tribunal correctionnel de Guéret.
Trois hommes comparaissent ce lundi après-midi dans une affaire de violences conjugales, au tribunal correctionnel de Guéret. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

La Souterraine, France

C'est un passant qui alerte la police, dans la nuit de vendredi à samedi. Une femme d'une quarantaine d'années est retrouvée en sang, errante, dans les rues de Guéret. Elle porte des traces de morsures à la main, le visage est tuméfié, l’œil poché par un coup.  Dans ses bras, un bébé, même pas âgé d'un mois. Elle accuse son compagnon de l'avoir très violemment frappée, c'est pourquoi elle a quitté le domicile de la Souterraine, et pris le bus jusqu'à Guéret. 

Le suspect et deux proches interpellés

Les policiers, épaulés par les gendarmes, se rendent chez le compagnon violent. Chez cet homme de 27 ans, le sol est couvert de sang. Il est interpellé vers six heures du matin. Deux autres hommes, frère et cousin de l'agresseur, sont eux aussi placés en garde-à-vue : lors de l'agression, ils n'ont rien tenté pour faire cesser les coups.  

La victime a porté plainte, elle s'est vue prescrire une ITT (Interruption Temporaire de Travail) supérieure à huit jours. Les trois hommes devaient être jugés ce lundi après-midi en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Guéret. Ils ont finalement demandé un délai pour préparer leur défense. 

Ils sont tous les trois déjà connus de la justice. L'homme accusé de violences porte 15 mentions sur son casier judiciaire, dont une pour violences aggravées sur sa conjointe. Le procès aura lieu le neuf décembre prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu