Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La Suze : il grille une priorité à droite et percute la voiture des gendarmes

lundi 30 juillet 2018 à 17:44 Par Camille André, France Bleu Maine et France Bleu

Un conducteur a percuté la voiture des gendarmes ce lundi après-midi, à La Suze. Il n'a pas fait attention à la priorité à droite au croisement de la Grande Rue et du boulevard Henri Wille. Penaud, il a expliqué aux agents qu'il sortait d'un salon de massage et avait la tête dans les nuages.

Dans cet accident, personne n'a été blessé.
Dans cet accident, personne n'a été blessé. © Radio France - Camille André

La Suze-sur-Sarthe, France

Un automobiliste a heurté la voiture des gendarmes ce lundi 30 juillet en plein centre-ville de La Suze. Le conducteur circulait sur le boulevard Henri Wille, aux alentours de 16h. En arrivant à hauteur de l'intersection avec la Grande Rue, il n'a pas réalisé qu'il n'avait pas la priorité et a percuté le véhicule qui venait sur sa droite

Pas de chance, la voiture en question était celle des gendarmes! A l'intérieur deux agents terminaient leur patrouille. Les conducteurs ont freiné mais ils n'ont pas pu éviter l'accident. 

Personne n'a été blessé. Les véhicules en revanche sont abîmés. La porte côté conducteur de la voiture des gendarmes fermait à peine et la direction semblait faussée. De la fumée s'échappait de la voiture de l'autre automobiliste. 

Tests d'alcoolémie négatifs 

Le conducteur, âgé d'une cinquantaine d'années ainsi que le gendarme qui conduisait ont dû effectuer un test d'alcoolémie. Aucun des deux n'avait bu. Penaud, l'automobiliste a présenté ses excuses aux gendarmes et a expliqué qu'il sortait juste de "deux heures de massage dans un centre de bien-être situé à quelques mètres" et qu'il n'avait peut-être pas repris tous ses esprits.