Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : La maison d'arrêt de Saint-Bonnet-les-Oules

La Talaudière : incompréhension après l'abandon du projet de prison à Saint-Bonnet-Les-Oules

lundi 8 octobre 2018 à 6:35 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire

La nouvelle est tombée mardi 2 octobre : il n'y aura pas de prison à Saint-Bonnet-Les-Oules. Et la décision passe mal du côté de la Talaudière, où la maison d'arrêt doit être refaite, selon les propositions de la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet.

L'actuelle maison d'arrêt de la Talaudière (Loire).
L'actuelle maison d'arrêt de la Talaudière (Loire). © Radio France - A.L.

La Talaudière, France

Le projet d'une nouvelle prison dans la Loire est enterré depuis mardi 2 octobre, après les annonces de la ministre de la Justice, Nicole Belloubet. Le gouvernement préfère réduire les peines et refaire les établissements pénitenciers déjà existants. Une décision que les riverains de la maison d'arrêt de la Talaudière ont du mal à comprendre : "A Saint-Bonnet, le terrain s'y prêtait, ce n'était pas au milieu des habitations, comme ici à La Talaudière", explique Béatrice, qui habite depuis 16 ans à côté de la maison d'arrêt. "Je trouve que c'est une situation qui est déplorable, on ne pense pas aux riverains autour je suis très déçue et abandonnée par les pouvoirs publics", lance-t-elle, en colère. 

Les riverains de la maison d'arrêt de la Talaudière connaissent l'histoire par cœur. Cela fait des années qu'on leur parle de la fermeture de la prison, mais à force, ils n'y croient plus vraiment. Avec certains de ces voisins, Béatrice rencontre la député, Valéria Faure-Muntian, ce lundi 8 octobre pour revenir sur la situation. 

Des travaux qui posent des questions

Du côté des élus locaux, ça grogne aussi. La maire de la Talaudière, Ramona Gonzalez Grail a annoncé qu'elle se mobiliserait avec sa population. Une colère que partage l'ancien députe de la Loire, François Rochebloine. 

Pour lui, faire des travaux dans la maison d'arrêt de la Talaudière, c'est un peu mettre des pansements sur une jambe de bois : "C'est impossible, il faut être sérieux. Cette maison d'arrêt est obsolète, elle a 50 ans. Il y a tout à refaire, il y a des escaliers en bois ! On va améliorer mais on ne va pas refaire, ce n'est pas possible. On pourra me raconter tout ce qu'on voudra, c'est absolument faux.

Il annonce qu'il soutiendra le personnel pénitencier s'il y a une mobilisation. Un personnel qui attend les annonces de la ministre ce lundi 8 octobre pour décider quoi faire. Dans tous les cas, l'annonce de l'abandon d'une nouvelle prison dans la Loire a été accueillie avec peu d'enthousisme, pour Stéphane Perraud, secrétaire local du syndicat UFAP-UNSA. 

"A l'heure actuelle, on ne peut plus travailler dans cet établissement, car la sécurité des personnels n'est plus assuré. Moi quand j'entend réhabilitation totale et profonde, les mots employés me plaisent, mais je pense que derrière c'est encore un effet d'annonce".  

En cas de travaux dans la maison d'arrêt de la Talaudière, se posent aussi d'autres questions : les personnels sont dans le doute en ne sachant pas où ils vont devoir aller travailler. Les établissements pénitenciers les plus proches se trouvent à une centaine de kilomètres de La Talaudière. 

La prison de la Talaudière existe depuis une cinquantaine d'année. Presque 400 détenus sont dans la maison d'arrêt, un taux de surcharge de presque 140% pour les syndicats.

Saint-Bonnet-les-Oules, dans la Loire - Radio France
Saint-Bonnet-les-Oules, dans la Loire © Radio France - Denis Souilla