Faits divers – Justice

La Talaudière : les riverains de la maison d'arrêt mobilisés contre les nuisances et pour la sécurité

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 30 juin 2014 à 12:18

Les riverains de la maison d'arrêt de La Talaudière mobilisés
Les riverains de la maison d'arrêt de La Talaudière mobilisés © Radio France - Mathilde Montagnon

Une demi-douzaine de riverains de la maison d'arrêt de La Talaudière ont bloqué symboliquement la porte d'accès de la prison ce lundi matin pour dénoncer la perméabilité du mur d'enceinte.

Maison d'arret La Talaudiere ENRO

Des prisonniers qui jettent des bouteilles pleines ou des cailloux sur les passants ou dans les jardins. Et, à l'inverse, les proches des détenus qui rentrent chez les riverains pour lancer des colis à l'interieur de la prison. C'est cette situation que dénonce le syndicat du cottage de Longiron, le collectif des riverains de la maison d'arrêt de La Talaudière. Une petite fille a été touchée récemment par un projectile. Les grands-parents interdisent désormais à leurs petits-enfants de jouer dans le jardin. Les riverains dénoncent également les allers-venus dans leur lotissement, y compris la nuit, parfois même à l'intérieur de leur propriété.

Maison d'arret La talaudiere BOB Meyer

La maison d'arrêt a été créée en 1968, mais c'est avec son agrandissement en 1988 que les nuisances ont commencé selon les riverains. Ils ont écrit au ministère de la justice pour la première fois en 1992. Mais la situation s'est dégradée ces dernières années.

Maison d'arret La talaudiere BOB Poncet

Pour la première fois ce lundi, la mobilisation des riverains a été soutenue par le syndicat Ufap-Unsa Justice. Les jets de projectiles à l'intérieur de la maison d'arrêt sont également une préoccupation majeure pour les surveillants de prison. Les téléphones portables, la drogue ou l'alcool génèrent des trafics et donc des tensions et de la violence à l'intérieur de la prison. L'Ufap demande la mise en place d'un nouveau mur pour doubler le mur d'enceinte, de véritable filets de protection et le réaménagement de la cour de promennade, avec du goudron à la place des cailloux.