Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo
Dossier : Tempêtes de 1999, 20 ans après

La tempête en Limousin, 20 ans après : l'enfouissement des lignes électriques continue

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu Creuse

Dans la nuit du 27 au 28 décembre 1999, la "tempête du siècle" a balayé le Limousin, arrachant sur son passage une grande partie des lignes électriques. 20 ans après, Enedis continue d'en tirer les leçons avec l'enfouissement de son réseau mais aussi avec de nouveaux outils plus réactifs.

Des ouvriers creusent une tranchée, le 27 septembre 2000 à Limoges, destinée à l'enfouissement des lignes moyennes-tension en Haute-Vienne, durement touchée par la tempête du 27 décembre 1999.
Des ouvriers creusent une tranchée, le 27 septembre 2000 à Limoges, destinée à l'enfouissement des lignes moyennes-tension en Haute-Vienne, durement touchée par la tempête du 27 décembre 1999. © AFP - Michel Hermans

Limousin, France

Des kilomètres de lignes électriques à terre, arrachées par les vents violents ou les arbres déracinés lors de ce qu'on a appelé "la tempête du siècle", ce sont des scènes de désolation qui ont marqué les esprits en décembre 1999. Les coupures de courant ont duré plus d'un mois pour certains foyers. Une éternité quand on se retrouve sans lumière, mais aussi dans certains cas sans chauffage ni eau chaude. Alors après avoir rétabli l'électricité partout, ERDF (devenu Enedis depuis) a lancé un vaste chantier d'enfouissement des lignes. 20 ans après, il est toujours en cours.

500 kilomètres de lignes enterrées chaque année en Limousin

Fin 2019, on recense 42% des lignes électriques basse et moyenne tension enfouies en Limousin, contre seulement 15% en 1999. Ce chantier titanesque coûte cher : "un milliard d'euros par an sur l'ensemble de la France" précise Jean-Luc Gautier, directeur territorial d'Enedis en Limousin. Et ça continue au rythme de 500 km enterrées chaque année entre la Haute-Vienne, la Corrèze et la Creuse.  Selon Enedis, ça a déjà permis de réduire considérablement le nombre et la durée des pannes.  Mais il sera impossible d'enfouir tout le réseau. Par endroits c'est trop compliqué. Il y a aussi des limites financières, sachant qu'au bout du compte ce sont les abonnés qui payent. 30% du montant de leurs factures sont consacrés aux travaux sur le réseau.

Si on voulait un enfouissement plus important, il faudrait augmenter les factures de façon très significatives - Jean-Luc Gautier 

Pour limiter les pannes sans exploser les dépenses, Enedis a aussi lancé une modernisation de son réseau. Des outils de supervision permettent de localiser plus rapidement et plus précisément les pannes, afin d’accélérer les réparations. Une "force d'intervention rapide électricité" (FIRE) a également été créée. A travers la France 2.500 salariés sont ainsi prêts à partir au pied levé dans les départements qui en ont besoin. Elle est d'ailleurs particulièrement sollicitée en cette fin d'année, avec la multiplication des tempêtes hivernales. 

Un système des prévisions affiné

Grâce aux prévisions de météo France et à des outils internes à Enedis, les agents peuvent également être pré-positionnés dans les secteurs les plus sensibles, avant même que les coupures interviennent. Enfin, 2.500 groupes électrogènes sont stockés sur plusieurs sites en France et mobilisables très rapidement en cas d'urgence. Pour le Limousin, on les fait venir d'Orléans dans un premier temps, mais l'entreprise peut ensuite en acheminer d'autres en moins de 24 heures s'il en manque. En cas de coupure, Enedis est aussi tenu de rétablir l'électricité en moins de 48 heures pour au moins 90% des foyers touchés. Un engagement formalisé par contrat avec l'Etat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu