Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La victime d'une agression diffusée sur les réseaux sociaux identifiée à Nice

lundi 1 octobre 2018 à 5:46 Par France Bleu Azur, France Bleu Azur et France Bleu

Depuis vendredi dernier, une vidéo a été largement diffusée sur les réseaux sociaux : on y voit un groupe de jeunes agresser un homme à terre, ce dernier saignant abondamment du crâne. Une enquête a été ouverte samedi. Les enquêteurs ont réussi à identifier la victime.

Photo d'illustration
Photo d'illustration - Pierre Rudloff

Nice, France

Un homme à terre, le crâne ensanglanté, frappé à plusieurs reprises. C'est ce qui figure sur une vidéo non-datée et partagée abondamment tout le week-end sur les réseaux sociaux. La police a ouvert une enquête préliminaire pour violences en réunion après avoir pris connaissance de ces images. Elle a rapidement communiqué afin de mettre un terme aux rumeurs qui circulaient sur Twitter et Instagram.

L'enquête a permis d'en apprendre davantage sur la victime et sur le moment des faits. La victime est un sans domicile fixe polonais de 40 ans. Il a été agressé le 4 septembre vers 23h. Bien avant la date du partage de la vidéo sur les réseaux sociaux donc. L'agression a eu lieu rue Louis Gassin, à Nice, à proximité du cour Salaya.

La note des policiers pour cette soirée faisait état d'une bagarre entre SDF : il semblerait que ce soit cette première bagarre qui ait entraîné ces blessures à la tête visible sur la vidéo. La victime avait été amenée à l'hôpital. Elle en était sortie le lendemain, sans porter plainte.

Le rôle du groupe à l'origine de la vidéo n'est en revanche pas clair. Les enquêteurs pensent que la bande a voulu profiter de l'agression pour faire le buzz. La suite des investigations devra déterminer l'identité des personnes constituant la bande, notamment celle de l'homme qui frappe à trois reprises à coups de pied la victime à terre.