Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La victime découverte dans le parc de la Valmasque était une Albanaise âgée de 37 ans

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

On en sait plus sur l'identité "quasi-certaine" de la victime découverte mercredi 25 décembre près de l'étang de Fontmerle dans le parc de la Valmasque à Mougins. Un tatouage a aidé à l'identification de cette femme dont le corps a été retrouvé partiellement dénudé et en brûlé.

Les gendarmes ont ratissé la zone du parc de la Valmasque à Mougins mercredi 25 décembre, jour de la découverte du corps
Les gendarmes ont ratissé la zone du parc de la Valmasque à Mougins mercredi 25 décembre, jour de la découverte du corps © Radio France - Maxime Fayolle

Mougins, France

La victime âgée de 37 ans a été identifiée grâce à un tatouage en langue albanaise. Elle portait des bottes et le haut de son corps dénudé était en partie brûlé. Un policier de la brigade de répression du proxénétisme de Cannes aurait aidé les gendarmes de la section de recherche de Fréjus et de la brigade de Cannes dans cette identification. Il l'aurait reconnu grâce à différentes photos, selon nos informations.

Victime de violences en 2015

L'enquête est confiée aux gendarmes qui ont passé au crible la zone de l'étang de Fontmerle mercredi 25 décembre et ont  modélisé en 3D les lieux à l'aide d'un laser-scanner. Ils ont utilisé un drone, acquis par la gendarmerie des Alpes-Maritimes depuis moins de trois mois, la technologie permet d'avoir une vision à hauteur réglable de la scène de crime. 

C'est à Cannes que s'orientent désormais les investigations. Il est probable que la victime ait fréquenté le milieu de la prostitution. Son appartement a été perquisitionné, il s'agit d'en savoir plus sur ses fréquentations.

 Cette femme de 37 ans était maman d'un enfant en bas-âge. En 2015, la police l'a entendue, à la suite de violences dont elle avait été victime. 

La prochaine étape importante dans l'enquête sera l'autopsie du corps lundi matin pour tenter de déterminer les causes de la mort.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu