Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La ville d'Orléans lance une action en justice pour faire évacuer le camp des migrants de Saint Paul

jeudi 25 octobre 2018 à 16:49 Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

Depuis fin mai, 20 à 30 personnes ont installé un campement de fortune près de la Tour Saint Paul, à Orléans. Pour la plupart, il s'agit de réfugiés originaires d'Afrique. Aujourd'hui, à l'approche de l'hiver, la Ville d'Orléans demande à la justice que ce camp soit évacué.

Le campement de la Rue du Cloitre Saint Paul à Orléans
Le campement de la Rue du Cloitre Saint Paul à Orléans © Radio France - Jéremy Marillier

Orléans, France

La Ville d'Orléans et la co-propriété la Recouvrance viennent de saisir en référé le Tribunal de Grande Instance pour faire évacuer le camp des migrants de Saint Paul. Pour la Mairie, cette action en justice est une manière de mettre la pression sur la Préfecture du Loiret pour que ces réfugiés soient pris en charge au plus vite. Il y a un mois déjà, les services de l'Etat s'étaient engagés à étudier la situation de ces personnes, au cas par cas. Mais combien de réfugiés ont été réellement contactés et accompagnés ? Impossible de savoir. Sur le terrain en tous cas, 15 à 20 personnes dorment encore chaque nuit sur la dalle Saint Paul. " _Cette situation ne peut plus durer_" estime Olivier Geffroy, l'adjoint au Maire d'Orléans, chargé de la Sécurité. " L'hiver approche, il n'est pas question de laisser un campement de fortune s'installer à cet endroit. Il faut que les procédures de prises en charge s'accélèrent".

Des riverains excédés

L'élu orléanais parle également d'une colère qui monte chez les riverains. " On nous rapporte des problèmes de sécurité, de salubrité." Dans un communiqué à la presse, la ville rappelle également qu'un meurtre a été commis début octobre sur la dalle Saint Paul. " Même si ça n'a rien à voir avec les réfugiés, il faut ramener le calme dans ce secteur" explique Olivier Geffroy. 

Communiqué de la ville d'Orléans - Radio France
Communiqué de la ville d'Orléans © Radio France - Patricia Pourrez

Audience le 16 novembre 

L'audience devant le TGI est programmée pour le 16 novembre, à 9h. Si la justice donne raison à la ville, le camp de migrants devra être démantelé, avec les forces de l'ordre si besoin. La Préfecture du Loiret a évidemment tout intérêt à éviter un tel spectacle et donc à trouver rapidement des solutions de prise en charge et d'hébergement pour ces migrants.