Éducation

La ville d'Orléans veut plus de punitions "éducatives" dans les collèges

Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans et France Bleu lundi 23 janvier 2017 à 5:10

La punition " éducative" plutôt que l'exclusion dans les collèges d'Orléans
La punition " éducative" plutôt que l'exclusion dans les collèges d'Orléans © Maxppp - Julio Pelaez

La mairie d'Orléans lance un nouveau dispositif de prévention pour les collégiens difficiles. Ceux qui ont commis des actes répréhensibles, dans leur établissements, devront participer à des actions citoyennes ou humanitaires

La mairie d'Orléans vient de signer un partenariat avec les 7 collèges publics de la ville pour mettre en place des mesures de responsabilisation. Lorsqu'un élève commet un acte répréhensible dans son établissement, il est pris en charge par les éducateurs de la ville et il devra effectuer une mission d'intérêt général auprès d'une association ou dans une maison de retraite.

C'est une alternative à l'exclusion" pour Florent Montillot, l'adjoint à l'Education

Florent Montillot, l'adjoint au maire d'Orléans chargé de l'Education

Concrètement, l'élève fautif sera suivi pendant près de 20 heures. Il rencontrera d'abord un éducateur de la ville pour parler de son acte et de ses conséquences. Dans un deuxième temps, il devra effectuer une mission sur le terrain auprès d'une association ou dans une maison de retraite. Ce sera une immersion de quelques heures mais qui peut porter ses fruits. Il en restera forcément quelque chose espère la principale du collège Alain Fournier, à la Source.

Dominique Baudion Broye, la principale du collège Alain Fournier

Cette mesure de responsabilisation s'inscrit dans le dispositif " Passerelle", lancé par la ville d'Orléans en 2015, pour les collégiens en situation de décrochage. Elle devrait concerner une petite centaine d'élèves sur l'année.