Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La ville de Bourges condamnée, après les inondations de 2016

-
Par , France Bleu Berry

La ville de Bourges, condamnée à verser 100.000 euros à l'assureur Aviva. Décision du tribunal administratif d'Orléans. En juin 2016, des dizaines de riverains du lac d'Auron à Bourges, avaient été inondés suite à des pluies diluviennes et au débordement du lac.

Les pelles du lac d'Auron ne fonctionnaient pas correctement en juin 2016
Les pelles du lac d'Auron ne fonctionnaient pas correctement en juin 2016 © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Le souci, c'est que la ville n'a pas été en mesure de faire baisser le niveau du lac car les pelles ne fonctionnaient pas correctement. A l'époque, la mairie avait nié ce problème. Devant la justice, des experts ont démontré qu'au moins un vérin était en mauvais état...ce qu'avaient dénoncé les sinistrés, dès le début de la crue...  Des riverains aujourd'hui satisfaits par ce jugement : " Je pense que c'est une condamnation logique, estime Jean-Jacques. Et ça méritait plus même. A l'époque, j'avais téléphoné à la mairie, qui m'avait dit que les pelles étaient en panne et qu'ils ne pouvaient rien faire pour faire baisser le niveau du lac. Personnellement, mon assureur m'a indemnisé correctement, je n'ai rien à redire, mais cela a été beaucoup de soucis." 

Le lac du val d'Auron à Bourges, et ses soixante-treize hectares - Radio France
Le lac du val d'Auron à Bourges, et ses soixante-treize hectares © Radio France - Michel Benoit

Juliette habite rue de Lazenay et a très mal vécu cette période : " La mairie a contesté le devis de notre assureur. Ils ont voulu rabioter sur tout ! Jusqu'à compter le nombre de prises à changer. Ils ne voulaient changer que les placards du bas dans notre cuisine ! On a vécu avec nos valises de juin 2016 à février 2017, en allant dormir chez des amis, le temps que les travaux soient menés. Cette condamnation est logique, même si la mairie a toujours essayé de minimiser le mauvais entretien des pelles dans les inondations qu'on a subies.