Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ville de Bressuire renforce la sécurité après les violences répétées cet été

-
Par , France Bleu Poitou

A Bressuire, les habitants s'inquiètent de la recrudescence des violences depuis le début de l'été. Ce week-end, des agressions au couteau ont fait deux blessés. Dans le quartier de la gare les commerçants montent en tension. De son côté, la ville renforce la sécurité. La maire va saisir le parquet.

Sur le marché de Bressuire, les badauds parlent effectivement de ces agressions au couteau
Sur le marché de Bressuire, les badauds parlent effectivement de ces agressions au couteau © Radio France - Isabelle Rivière

A Bressuire, une voiture de la gendarmerie stationnait ce mardi aux abords de la gare. C'est dans ce quartier qu'une bagarre a éclaté dans la nuit de samedi à dimanche. Ca s'est passé sur la voie publique, à proximité d'une soirée d'inauguration d'un nouveau bar. Deux personnes ont été blessées à  coups de couteau. Sans compter les jets de pierres sur des voitures de patrouilles de gendarmerie dans le quartier Valette et les autres incidents survenus au mois de juillet dernier. Dans la commune de 20.000 habitants, nombre de riverains se disent inquiets de la montée de la violence. La mairie a pris des dispositions et va alerter le parquet.

Des habitants inquiets

Dans les allées du marché de Bressuire, il y a ceux qui n'ont pas suivi les infos parce qu'ils sont en vacances ou qu'ils n'étaient pas là, et il y a tous les autres : ceux qui ont appris pour les coups de couteau, et qui parlent d'une violence qui va crescendo. 

"Je suis née à Bressuire, et je ne sors plus la nuit", nous explique cette fille de commerçant. 

Une autre Bressuiraise souligne qu'elle n'est pas surprise. Que les incivilités et l'agressivité sont de plus en plus palpables dans la commune. Alors certes, comme elle dit "_ce n'est pas Chicago non plus"_ mais la quadragénaire se montre plus vigilante "autrefois on pouvait laisser sa porte ouverte, mais là, vaut mieux pas !" D'autres habitants évoquent le travail de la mairie " La municipalité a fait des choses pour occuper les jeunes, et créer du lien. C'est dommage qu'on en arrive là", déplore-t-elle. Un autre riverain concède qu'"on ne peut pas mettre un gendarme derrière tout le monde"

Des jeunes bien connus

Dans la ville, la plupart des gens savent qui sont les fauteurs de troubles. Ils pointent un groupe de jeunes du quartier Valette. Mais il y a aussi des jeunes venus des cités de Paris, Strasbourg ou Marseille. La maire de Bressuire a entendu parler effectivement de jeunes venus de Marseille, soi disant pour se mettre au vert après le confinement. Face à la montée de violence depuis le déconfinement, Emmanuelle Ménard, entend saisir le nouveau procureur de la République dès qu'il sera nommé.

La ville va renforcer la sécurité

En attendant, et en lien avec les gendarmes locaux, la municipalité va renforcer la sécurité : Les lampadaires, éteints pour des raisons écologiques, seront rallumés la nuit. La ville a recruté un policier municipal pour permettre d'élargir les horaires de patrouilles. Elle a également acheté des vélos pour les policiers et gendarmes de manière à faciliter les surveillances et poursuites en cas de problèmes. Enfin, en plus des vingt-deux caméras déjà en place, la collectivité en a commandé dix de plus. 

Des commerçants sur les nerfs

Dans le quartier de la gare, les commerçants, eux, montent en tension. "On se fait régulièrement agresser verbalement. Il y a des jeunes qui se pointent et qui s'allongent sur les tables de ma terrasse alors qu'il y a des mamans avec leurs poussettes à côté", raconte l'un d'eux. Et quand on leur demande de se lever, ils deviennent agressifs. Dans ce quartier, tous les commerçants ou presque ont eu maille à partir avec ces jeunes, selon lui. Des jeunes qu'on a vu grandir mais quisous l'effet du groupe, de l'alcool ou de la drogue ne se tiennent plus. Et puis, il y a leurs copains venus des grandes banlieues, décrit ce même gérant d'un établissement de restauration rapide. A Bressuire, certains établissements, supermarchés et autres grandes surfaces ont pris des agents de sécurité. Certains commerçants du quartier de la gare sont prêts à montrer une "milice" si les choses ne s'arrangent pas. Ils vont solliciter la mairie pour faire le point sur la situation. 

C'est dans le quartier de la gare de Bressuire, sur la voie publique, que s'est déroulée l'agression au couteau
C'est dans le quartier de la gare de Bressuire, sur la voie publique, que s'est déroulée l'agression au couteau © Radio France - Isabelle Rivière
Choix de la station

À venir dansDanssecondess