Faits divers – Justice

Terrorisme : la ville de Cherbourg fait le point sur la sécurité des manifestations

Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin jeudi 11 août 2016 à 17:41

La ville de Cherbourg joue la carte sécurité
La ville de Cherbourg joue la carte sécurité © Maxppp - maxppp

Suite aux annulations de vide-greniers et autres manifestations ces derniers temps, la ville de Cherbourg a tenu à faire le point ce jeudi. Ce n'est pas elle qui interdit les manifestations. Ce sont les associations organisatrices qui décident.

Avec la menace terroriste, la législation se durcit, et certaines associations renoncent à organiser des manifestations. Alors la ville de Cherbourg a rappelé jeudi les règles et expliqué ce qui allait changer.

Pour les manifestations de moins de 500 spectateurs, les organisateurs ont l'obligation de déposer un dossier auprès de la commune déléguée sur laquelle ils prévoient de s'installer. Pour les manifestants qui accueillent entre 500 à 1500 personnes, les autorités municipales voient au cas par cas. Ensuite, on a les grandes manifestations en partenariat avec l'Etat, les pompiers, et la police.

Hervé Burnouf, maire-adjoint chargé de la police municipale, nous explique en revanche où la sécurité a changé : "une manifestation où il y a un barriérage, un sas de sécurité, il y a un cahier des charges dès lors que l'on est sur le domaine public"

Un vide-grenier très attendu celui du Val de Saire. Il aura bien lieu le 4 septembre prochain. Son emplacement sera décalé (10 rues de barrées au lieu de 21) mais il gardera sa capacité.