Faits divers – Justice

La ville de Lunel veut changer son image

Par Arnaud d'Arcy, France Bleu Gard Lozère jeudi 7 septembre 2017 à 18:24

Ville de Lunel
Ville de Lunel - Mairie de Lunel

La municipalité de Lunel a décidé de restaurer son image. Elle ne veut plus être perçue comme un foyer d'apprentis djihadistes et lance une campagne de communication sur ses atouts.

A Lunel, ville de 25 000 habitants, une vingtaine de jeunes sont partis faire le Djihad. Six d'entre eux sont morts fin 2014. Lunel est alors devenu, dans les medias , l'exemple de la petite ville de province devenue un foyer de radicalisme islamique.

Aujourd'hui, la municipalité veut sortir de cette image négative qui lui colle à la peau. "Nous ne nions pas nos problèmes, qui sont aussi ceux de tout le pays" explique le maire Claude Arnaud. "Mais nous voulons faire savoir que Lunel n'est pas le coupe-gorge que l'on dit. C'est une petite ville de province où il fait bon vivre".

La municipalité a donc décidé de lancer une campagne de communication avec un slogan, un peu provocateur : "Lunel se dévoile". Tous les atouts de la ville sont mis en avant : art de vivre, culture, réussite, tradition et identité.

Le maire de Lunel Claude Arnaud (au centre) lance la campagne de communication sur sa ville - Radio France
Le maire de Lunel Claude Arnaud (au centre) lance la campagne de communication sur sa ville © Radio France - Arnaud d'Arcy

La campagne va être déclinée sur des panneaux publicitaires, dans la région de Nîmes et de Montpellier, dans la presse régionale, et sur internet. Les habitants y sont également associés : ils sont invité à poster des selfies sur internet. Un site dédié à cette nouvelle image de Lunel a été créé.