Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La ville de Perpignan lance le marquage ADN pour prévenir les cambriolages

mardi 28 juin 2016 à 17:48 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon et France Bleu

La ville de Perpignan va aider les particuliers à marquer leurs objets de valeur d'un ADN synthétique, dissuasif pour les cambrioleurs. La ville va aussi aider les commerçants à s'équiper de systèmes d'aspersion en cas de braquage.

© Maxppp -

Perpignan, France

Et si vous marquiez vos objets de valeur avec un ADN chimique ?

La ville de Perpignan a décidé d'inciter les habitants à s'équiper, en proposant des bombes aérosols permettant le marquage ADN. Un marquage qui permet à la fois d'identifier le propriétaire des objets volés mais aussi de dissuader les cambrioleurs

Il s'agit d'un produit synthétique totalement inoffensif,  mais propre à chaque bombe aérosol, c'est pour cette raison qu'on parle d'ADN chimique. Vous en aspergez un peu sur votre ordinateur, votre téléviseur, la console de jeux, le téléphone portable et bien sûr, les bijoux de valeur.

Si par malheur vous êtes cambriolés et que les enquêteurs retrouvent le butin chez un malfaiteur, grâce à une petite lampe infrarouge dont ils sont déjà tous équipés, ils identifient immédiatement le propriétaire. Car lorsqu’on vous vend le produit, votre nom est aussitôt associé à l'ADN de l'aérosol qui est unique.

Cette bombe vendue dans le commerce 100 euros, sera cédée aux Perpignanais à 25 euros et puis surtout, vous n'aurez pas à payer la licence. C'est la mairie qui prend en charge les frais : 450 euros au total. Pour s'équiper, il faut se renseigner auprès de sa marie de quartier.

L'objectif est de retrouver les propriétaires des objets volés, mais aussi de dissuader les cambrioleurs. Un autocollant sur votre porte ou votre boîte aux lettres préviendra les malfaiteurs que vous êtes équipés.

La mairie a aussi décidé d'aider les commerçants à s'équiper

Les commerçants peuvent aussi utiliser l'ADN synthétique. Il s'agit là de retrouver non pas les objets volés, mais les voleurs.

Pour cela, on installe un système d'aspersion à la sortie de la boutique. Le commerçant victime d'un vol ou d'un braquage peut déclencher le système depuis sa montre, son téléphone, sa caisse enregistreuse.

Dès que le malfaiteur sort, il se retrouve aspergé d'un produit invisible sans même s'en rendre compte.

Un produit qui reste plusieurs semaines sur la peau, plusieurs mois sur les cheveux, plusieurs années sur les vêtements. Si le voleur est interpellé, la police peut le relier au braquage de manière irréfutable.

La ville de Perpignan propose d'aider à l'installation de ce système en finançant un tiers des 5 000 euros nécessaires. Le fond de prévention de la délinquance peut aussi payer un tiers de l'équipement, reste alors environ 1 800 euros à la charge du commerçant.

Ces mesures doivent être débattues en conseil municipal ce jeudi soir à Perpignan.