Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lacanau : la justice ordonne la démolition de la villa Decons

mardi 15 mai 2018 à 15:55 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

La cour d'appel de Bordeaux a confirmé ce mardi le jugement du tribunal administratif. La villa de 500 mètres carrés construite illégalement en pleine forêt en 2013 devra être détruite d'ici 8 mois. Mais la famille Decons pourrait porter l'affaire en cassation.

La villa se situe au milieu d'un terrain privé de 800 hectares à Lacanau
La villa se situe au milieu d'un terrain privé de 800 hectares à Lacanau © Maxppp - maxppp

Lacanau, France

Cette villa appartenait à Bernard Decons, célèbre ferrailleur du Médoc décédé en 2015. En 2013 l'homme d'affaire avait rénové une ancienne cabane de chasseurs au milieu d'un terrain de chasse privé de 800 hectares. Coût de la construction et de l'achat du terrain : cinq millions d'euros.

Problème : Bernard Decons n'avait pas demandé de permis de construire. Et pour cause ! Le terrain se situe dans une zone protégée par la loi littoral, non constructible. Après quatre années de procédure, un jugement en correctionnel et un second devant le tribunal administratif la justice ordonne donc la démolition de la villa. Elle impose également une amende de 150.000 euros aux héritiers Decons. 

C'est une décision attendue et salutaire au moment où le littoral est menacé par des pressions immobilières. — Patrick Point, président de l'association Vive La Forêt

La famille Decons a désormais huit mois pour démolir la villa et remettre le site en état. Sans quoi elle devra verser une astreinte de 500 euros par jour. A la sortie du tribunal, ce mardi, l'avocat de la famille maître Ducos Ader a indiqué qu'il porterait sans doute l'affaire en cassation.

Réactions à la sortie du tribunal