Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lachapelle-sous-Chaux : un mur du cimetière s'effondre, la maire "persuadée que c'est du vandalisme"

Lachapelle-Sous-Chaux

Comment ce mur de pierres, qui enserre le cimetière, s'est-il effondré dans la nuit de dimanche à lundi ? Semble-t-il pas tout seul... C'est en tout cas l'avis de la maire de Lachapelle-sous-Chaux, Anne-Sophie Peureux-Demangelle. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

Le mur écroulé du vieux cimetière de la commune, situé rue du Rhome, derrière l’église
Le mur écroulé du vieux cimetière de la commune, situé rue du Rhome, derrière l’église - Anne-Sophie Peureux-Demangelle

Le lapin de Pâques réserve parfois des surprises... Dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 avril, une partie du mur du vieux cimetière de la commune, situé rue du Rhome, derrière l’église, s’est effondré. Sauf que la destruction pourrait être volontaire selon la maire de la commune, Anne-Sophie Peureux-Demangelle.

"C'est un mur qui était en bon état. Les pierres qui le constituaient faisaient un mètre de long sur un mètre de large. Je suis persuadée que c'est du vandalisme, il n'aurait pas pu s'écrouler tout seul comme ça..." estime l'élue. "Il n'y avait aucun débris de voiture, ça ne semble pas être un accident. En revanche, j'ai eu des échos de tracteurs qui circulaient dans la commune".

Une enquête ouverte pour dégradation

En arrivant sur place ce lundi matin, la maire de la commune a immédiatement contacté la gendarmerie, qui confirme qu'une plainte a été déposée par l'élue et qu'une enquête est ouverte pour dégradation. Le poteau électrique attenant a également été endommagé, obligeant les équipes d'Enedis à intervenir.

Selon Anne-Sophie Peureux-Demangelle, "une vidéo tourne sur les réseaux sociaux, des jeunes qui se vantent". La gendarmerie ne confirme pas l'existence d'une telle vidéo. L'enquête devra permettre de déterminer les auteurs éventuels de cet effondrement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess