Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Lâcher Bernard Cazeneuve, devenu un poid lourd, ce serait reconnaître une faiblesse de plus"

mardi 26 juillet 2016 à 10:41 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

Michel Boivin, politologue et universitaire manchois, analyse la polémique qui enfle autour de Bernard Cazeneuve, accusé d'avoir travesti la réalité sur le dispositif de sécurité à Nice le14 juillet, jour de l'attaque sur la promenade des Anglais

Bernard Cazeneuve, "homme de poids du dispositif Hollande", a reçu le soutien du président de la République
Bernard Cazeneuve, "homme de poids du dispositif Hollande", a reçu le soutien du président de la République © Radio France - Jacqueline Fardel

Cherbourg-Octeville, France

La polémique n'en finit plus d'enfler autour du dispositif de sécurité à Nice. Bernard Cazeneuve a porté plainte contre la policière municipale de Nice, pour diffamation envers lui-même et envers la police nationale. La policière municipale a a elle aussi saisi la justice.

Le ministre de l'intérieur, ancien député-maire de Cherbourg, accusé d'avoir travesti la vérité sur le dispositif de sécurité à Nice le 14 juillet et accusé de pressions. Des voix nombreuses s'élèvent dans l'opposition pour demander sa démission. "Un classico sous la Vème République" rappelle Michel Boivin

"Bernard Cazeneuve, ministre de tout premier plan dans le dispositif Hollande "

Pour le politologue et universitaire manchois, le scénario d'une démission est possible " en dernier recours. Si la menace se rapproche du président de la République, il lâcherait un de ses plus proches compagnon de route depuis la campagne présidentielle de 2012. Bernard Cazeneuve est devenu un homme de poids, un ministre de tout premier plan dans le dispositif et la stratégie de François Hollande . "

"Lâcher Cazeneuve ; ce serait reconnaitre une faiblesse de plus."

Difficile donc de lâcher Bernard Cazeneuve ?"Ce serait pour le président de la République reconnaitre une faiblesse de plus, ce serait encore une cause de fragilisation." Et jusqu'à présent rappelle Michel Boivin, Bernard Cazeneuve n'est reconnu coupable de rien;. " A la justice de faire son travail