Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

"Lactalis fait ses petites affaires en toute impunité", selon l'association des familles de victimes

jeudi 5 juillet 2018 à 10:01 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne et France Bleu

L'usine Lactalis, à Craon, peut reprendre la production de lait infantile. Une décision grave estime, ce jeudi 5 juillet, l'association des familles de victimes.

L'usine Lactalis de Craon
L'usine Lactalis de Craon © Maxppp - Maxppp

Craon, France

"La reprise de l’activité de l’usine de Craon est une trahison du gouvernement et des engagements pris ! C’est inacceptable", commente Quentin Guillemain, le président de l'Association des familles de victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS) dans un communiqué.

Une demande de rendez-vous avec le Préfet de la Mayenne

"Nous demandons que l'impunité cesse, l'arrêt immédiat de l'usine et un moratoire sur la reprise de la production tant que les causes de la contamination ne seront pas connues et que les conséquences de cette affaire n'auront pas été tirées" ajoute-t-il. 

Quentin Guillemain réclame que les familles des victimes soient reçues par le préfet de la Mayenne et le ministère "dans la transparence afin de faire la preuve que l'ensemble des mesures mises en œuvre par l'entreprise sous le contrôle de l'Etat élimine les craintes qu'elle peuvent légitimement avoir".                      

L'AFVLCS dénonce aussi l'autorisation par le préfet de la Mayenne de la commercialisation des poudres pour adultes fabriquées, pour des tests, depuis le redémarrage de l’usine fin mai.

Fin 2017, 36 nourrissons en France et 2 autres, à l'étranger, ont été atteints de salmonellose après avoir consommé du lait produit dans l'usine de Craon. 

La commission d'enquête parlementaire sur l'affaire doit rendre son rapport le 18 juillet.