Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Lactalis savait pour les salmonelles depuis des mois selon "Le Canard Enchaîné"

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu
Craon, France

L'hebdomadaire satirique affirme, dans son édition du 3 janvier, que le groupe laitier mayennais était au courant, depuis plusieurs mois, de la présence de salmonelles dans son usine de Craon.

L'usine Lactalis à Craon
L'usine Lactalis à Craon © Radio France

C'est un nouvel épisode bien embarrassant pour Lactalis dans l'affaire du lait infantile contaminé par des salmonelles. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

D'après "Le Canard Enchaîné", le leader mondial des produits laitiers a détecté, dès le mois d'août et aussi en novembre 2017, la présence des bactéries "sur du matériel de nettoyage et sur les carrelages" de l'usine de Craon. Lactalis n'a rien dit comme la loi l'y autorise poursuit le journal qui explique que le groupe mayennais a alors tout tenté pour minimiser l'affaire. "Le Canard Enchaîné" révèle, par ailleurs, que l'inspection sanitaire du ministère de l'Agriculture n'a pas décelé la contamination lors d'un contrôle de routine en septembre de l'an dernier. 

Les salmonelles repérées dès le mois d'août ? 

L'hebdomadaire assure, enfin, que l'usine de Craon n'est aujourd'hui que partiellement fermée malgré un arrêté préfectoral : "La fabrication des laits pour nourrissons est bloquée mais pas celle des boîtes de céréales", peut-on lire dans l'article. 

En l'espace de deux semaines, en décembre dernier, 1.300 lots de produits infantiles avaient été retirés du marché en France et à l'étranger, ce qui représente des millions de boîtes et des tonnes de lait. Des bébés avaient été hospitalisés.

Le pôle santé du Parquet de Paris a ouvert une enquête. Plusieurs plaintes ont été déposées contre Lactalis pour non-assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d'autrui et tromperie.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess