Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Lait contaminé : "aucune incidence sur le prix du lait pour les producteurs" affirme Lactalis

-
Par , , France Bleu Mayenne
Craon, France

Deux membres de la direction du groupe ont rencontré, ce vendredi à Craon les représentants syndicaux des éleveurs et producteurs laitiers. Sans préciser de date de réouverture du site, Lactalis a confirmé l'achat du lait au même prix et même quantité à ses producteurs jusqu'en février.

Le directeur approvisionnement du lait chez Lactalis
Le directeur approvisionnement du lait chez Lactalis © Radio France

La réunion s'est déroulée dans les bâtiments administratifs de l'usine de Craon en marge d'un rassemblement d'agriculteurs à l'appel de la FDSEA et des JA (Jeunes Agriculteurs). Lactalis a confirmé aux syndicats agricoles que la collecte du lait se poursuivait normalement. Une partie du lait est réacheminée vers d'autres sites à proximité selon l'industriel. "Cette situation n’aura aucune incidence sur le prix du lait, pour les producteurs livrant le site de Craon, comme pour l’ensemble des producteurs collectés par le groupe en France" a souligné le leader mondial des produits laitiers sur son compte twitter. L'usine de Craon est toujours à l'arrêt. Aucune date de réouverture du site mayennais n'est pour l'instant avancée. 

Devant l'usine de Craon, là où le scandale de la salmonelle a commencé, une cinquantaine de producteurs de lait ont manifesté pour demander plus de transparence à Lactalis. Une manière également de mettre la pression avant l'arrêt, le 28 février prochain, des négociations sur les marges des produits entre agriculteurs, transformateurs et la grande distribution. Interrogé à l'issue du rendez-vous  avec la délégation syndicale qui a duré 45 minutes, Serge Moly, directeur de l'approvisionnement du lait chez Lactalis a fait comprendre que le géant laitier avait les reins solides et était tout à fait capable de retrouver la confiance de ses clients. 

"J'ai été en contact avec des producteurs, des productrices qui sont mères de famille et qui louent la qualité des fonctionnalités des produits Picot et des autres lait en poudre. Donc il y a un savoir-faire. Ce qu'on ne dit peut-être pas assez c'est que derrière le groupe Lactalis, au travers de cette marque Celia [usine de Craon, ndlr], il y a des dizaines d'années de savoir-faire, d'expérience. On a des plébiscites de nos consommateurs sur ces sujets-là" - Serge Moly le directeur d'approvisionnement du lait chez Lactalis.

   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess