Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Lait contaminé : de nouvelles plaintes contre Lactalis et également contre Leclerc et Auchan

vendredi 26 janvier 2018 à 17:47 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

L'association des familles victimes du lait contaminé annonce, ce vendredi 26 janvier, le dépôt de 10 nouvelles plaintes. Deux enseignes de la grande distribution sont concernées.

Les magasins Intermarché ont cessé de vendre les produits Lactalis
Les magasins Intermarché ont cessé de vendre les produits Lactalis © Radio France - Elena Louazon

Craon, France

Lactalis dans le viseur de cette association, ça, on le sait depuis plusieurs semaines. La grande distribution est, à son tour, prise pour cible. Lors d'une conférence de presse, à Paris, l'avocate de l'association a indiqué que 10 nouvelles plaintes seraient déposées la semaine prochaine contre le leader mondial des produits laitiers. Certaines, et c'est la première fois, à l'encontre des enseignes Auchan et Leclerc pour mise en danger de la vie d'autrui. 

"Les familles que je représente estiment aujourd'hui que si il y a responsabilité pénale de Lactalis, elles considèrent également que la défaillance est globale. De la production à la distribution du lait incriminé, toutes les responsabilités doivent être établies par la Justice" a expliqué Maître Jade Dousselin.

Par ailleurs, l'association réclame toujours un rendez-vous avec le patron de Lactalis, Emmanuel Besnier. Pour l'instant, aucune réponse n'a été apportée à cette demande. "S'agit-il d'un mépris de la part de la société pour les familles victimes?"  s'est interrogé Quentin Guillemain, le président de ce collectif.