Faits divers – Justice

Lama dans le tram : le propriétaire de Serge porte plainte

France Bleu Gironde vendredi 1 novembre 2013 à 15:00

Serge, le lama, est retourné dans sa cage depuis sa promenade nocturne de jeudi matin.
Serge, le lama, est retourné dans sa cage depuis sa promenade nocturne de jeudi matin. © Radio France - Pierre-Marie Gros

Après le vol de son lama dans la nuit de mercredi à jeudi, le propriétaire de Serge a décidé de porter plainte. L'animal, que des jeunes s'étaient amusés à promener dans un tram à Bordeaux, va bien et est retourné dans sa cage.

"Lui ça va très bien, il ne se plaint pas, il s'est baladé à Bordeaux en tramway, il est heureux" , plaisante John Beautour à propos de Serge. Mais le propriétaire du lama "kidnappé" dans la nuit de mercredi à jeudi va tout de même porter plainte , surtout inquiet de ce qui aurait pu se passer : "Déjà pour le faire rentrer dans le tramway, il aurait pu passer la patte entre le quai et la porte du tramway et se la casser."

John Beautour a surveillé ses cages toute la nuit car il est "tout près d'une discothèque" et craint les clients "sous l'emprise de l'alcool" . Le propriétaire du camélidé ajoute qu'il n'était pas trop inquiet pour les auteurs du rapt : "Le lama, c'est pas très méchant, à part vous mettre un coup de poitrail ou vous cracher dessus … Ça ne mord pas."

"Il est rentré sans payer dans le tramway"

Le frère du propriétaire du lama confirme le dépôt de plainte : "Mon frère, si on lui vole ses animaux, c'est pire que ses enfants" , dit Lucien Beautour en souriant. Comme son frère, il condamne le vol mais minimise néanmoins : "Ils ont voulu s'amuser avec, faire du mal ? Non, je ne pense pas."

Lucien Beautour : "Ils ont voulu s'amuser avec, faire du mal ? Non, je ne pense pas."

Il se réjouirait presque pour le lama : "Eh bien, il a vu comment est le tramway, sauf qu'il est rentré sans payer." Lui aussi veut rassurer sur l'état de l'animal : "Depuis, il se porte bien, impeccable" , dit-il, soulagé qu'il n'y ai pas eu de casse, "un lama qui traverse la rue, ça aurait pu faire des accidents"